Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Mulder et Scully, duo de légende

3
DossierLe 25 Sep
partager cet article

Comment faire une semaine X-Files sans parler du duo star de cette série ? Impossible. C'est la raison pour laquelle nous revenons aujourd'hui sur un couple ambigu qui est devenu une véritable référence de la pop culture. Cette équipe dysfonctionnelle ne semblait pas de prime abord vouée à devenir culte et pourtant, Mulder et Scully sont désormais la marque de fabrique de la série culte de Chris Carter. Retour sur des icônes imparables des années 90.

1. | Fox Mulder, l'esprit ouvert

Chapitre I | Fox Mulder, l'esprit ouvert

Fox Mulder est bien loin de l'image de l'agent du FBI classique, surtout en ces nineties florissantes. On découvre un personnage pas spécialement organisé, qui n'est pas un modèle d'hygiène de vie (même si ce trait est plus ténu sur le début de la série) et qui est bien loin des modèles archétypaux à mâchoire carrée des agents du bureau créé par le petit neveu de Napoléon Ier (c'était l'instant "le saviez-vous ?").

Ce personnage va tenir dans un premier temps grâce au charisme de David Duchovny. Pourtant celui-ci est très peu connu du public lorsqu'il va jouer dans les premiers épisodes d'X-Files. D'ailleurs, il ne se destinait absolument pas à une carrière d'acteur. Il obtient d'abord un diplôme de littérature anglaise à Princeton, qu'il enrichit d'une maîtrise obtenue à Yale, soient deux des plus prestigieuses universités américaines. C'est durant sa maîtrise qu'il commence à jouer dans quelques pièces de théâtre en tant qu'amateur. Après un casting fait au hasard pour une publicité, il prend goût au métier d'acteur et abandonne ses brillantes études pour se lancer dans une carrière plus qu'indécise alors. Il va alors collectionner les petits rôles dans toute une série de films (et aussi dans la série Twin Peaks), avec une apparition notable dans Kalifornia où il donne la réplique à Brad Pitt. Pas la plus reluisante des carrières quand il est engagé pour tenir le rôle de Mulder, et pourtant il va devenir une véritable star dans cette série. Un statut et un rôle dont il aura du mal à se débarrasser. Il lui faudra attendre Californication où il revient à ses premières amours littéraires (Bukowski en tête) pour que le public arrive à le voir autrement que dans le costume cintré de Fox Mulder. C'est dire l'impact qu'a pu avoir ce personnage.
 


Chris Carter prénomme son personnage selon un de ses amis d'enfance, auquel il colle le nom de jeune fille de sa mère. Il va en faire le fil narratif de son histoire, tout en étant le protagoniste de celle-ci (avec Dana Scully). Agent exceptionnel, des études prestigieuses à Oxford, sorti premier de sa promotion à l'école de Quantico, il apparait d'abord comme un pestiféré au sein du FBI. On cerne très vite que son goût pour les événements surnaturels ont fait de lui un paria au sein de l'institution de J. Edgar Hoover. Ce que l'on va comprendre petit à petit, c'est que des événements du passé de Mulder sont à l'origine de son obsession pour les extra-terrestres.
Sous son apparence débonnaire, il cache en fait une personnalité très sombre rongée par sa quête visant à savoir ce qui a pu advenir de sa sœur Samantha. Il ne va pas hésiter à franchir certaines limites pour assouvir cette obsession qui le ronge, que ce soit celles de la loi, ou celles de sa propre santé. À vrai dire, il est un homme de pulsions, n'hésitant pas à se montrer violent lorsque la vie de sa partenaire est mise en danger. C'est cette dernière qui va le redonner un certain goût pour la vie en dehors de son travail.

Il reste cependant un agent exceptionnel sur le terrain, en témoigne la confiance que lui accorde son supérieur Walter Skinner. Les premiers épisodes de la série vont souvent jouer avec le fait que les gens le considèrent comme un tocard alors qu'il fait souvent preuve d'une intuition extraordinaire et d'un sens de la psychologie qui va souvent lui permettre de soutirer des informations à des témoins. Cet hyperactif est régit par deux règles, celle de ne faire confiance à personne (en dehors de Scully au fur et à mesure que la série progresse) et celle de ne laisser aucune hypothèse fermée. S'il se ferme aux gens, ce n'est pas le cas en revanche pour les théories les plus extravagantes, et c'est d'ailleurs ce qui va leur attirer de nombreux problèmes, mais aussi leur permettre de peut-être un jour découvrir la "Vérité".
2. | Dana Scully, le scepticisme scientifique

Chapitre II | Dana Scully, le scepticisme scientifique

La série s'ouvre sur l'arrivée au sein du Bureau des Affaires Non Classées de Dana Scully. Elle sert de vecteur au spectateur pour appréhender un univers complexe aussi nouveau pour elle que pour nous, et son regard sera au départ l'ancrage qui nous fait découvrir les tenants et aboutissants d'un service où les agissements politiques et ramifications obscures sont légions. Dans cette ambiance presque malsaine, l'Agent Scully apparait comme une arrivée lumineuse, mais aussi comme la seule personne à peu près saine d'esprit.

Pourtant, on a bien failli avoir une toute autre version de la coéquipière de Fox Mulder. En effet, si la FOX avait obtenu gain de cause, on aurait jamais eu Gillian Anderson dans la série, alors qu'elle était le premier choix de Chris Carter. Pourtant, on ne peut pas dire que la carrière de l'actrice avant la série est été stratosphérique, c'est même son premier grand rôle. Un rôle qu'elle va accepter malgré sa volonté de ne jamais faire de télé (en même temps, elle réitérera ce vœu après la fin d'X-Files et jouera dans Bleak House trois ans plus tard). Tout comme David Duchovny, elle aura beaucoup de mal à sortir de son rôle d'X-Files, et aura du mal à trouver des opportunités au cinéma, même s'il on peut noter son excellente prestation dans Le Dernier Roi d'Écosse.



L'Agent Scully va très vite apparaître comme le reflet en négatif de son coéquipier Mulder. Là où lui est dominé par l'intuition et la croyance dans le surnaturel, elle fait preuve d'un esprit cartésien poussé à l'extrême, ayant fait de sa formation scientifique (elle possède un doctorat en Physique ET en médecine, excusez du peu) un bouclier contre le monde extérieur. Elle sera souvent mise en opposition sur les premières saisons avec Mulder. Quand ils vont croiser un événement inexplicable (ce qui arrive donc à chaque épisode), elle va systématiquement rechercher  une explication rationnelle.
Là où Chris Carter va apporter une nuance salutaire, offrant des débats plus fins entre Fox et Dana, c'est qu'il fait de cette dernière une catholique convaincue. Elle remet en question la plupart des événements étranges qu'ils vont croiser, essayant de démystifier les légendes urbaines et autres que Mulder s'empresse de croire, mais dans un même temps, elle ne remet pas en question une foi qui pourtant s'appuie aussi sur de l'invisible et intangible. Sa confrontation avec les idées de son coéquipier, ainsi que les faits inexplicables tous plus étranges les uns que les autres qu'elle va croiser, va faire vaciller une croyance religieuse. Ce sera l'un des pendants de la série, de savoir ce qui différencie une religion des éléments surnaturels qui seront mis à l'honneur au fil des épisodes.

D'ailleurs, Dana Scully est probablement le personnage qui va le plus évoluer au fil des saisons. Dure et froide au début, elle va s'ouvrir au contact de Mulder. Il faut noter aussi qu'elle est au début placée là par le FBI pour être le garde-fou de son coéquipier, voire celle qui doit justifier la fermeture des Affaires Non Classées, mais elle va changer petit à petit et quand elle sera elle-même devenue une victime de cette "Vérité", pour se ranger pleinement du côté de celui qu'elle était censée surveiller.

3. | Un couple ambigu

Chapitre III | Un couple ambigu

Si les deux personnages sont intéressants chacun de leur côté, c'est leur dynamique de couple qui est avant tout le point fort de la série de Chris Carter. Car au début, tout les oppose, du caractère aux croyances. Mais ils vont tout de même trouver un atome crochu, sur lequel ils vont baser une amitié forte, leur engagement dans ce travail. Ils sont tous deux inflexibles, cherchant sans cesse à aller au bout des choses. Ils vont trouver l'un en l'autre le partenaire idéal pour explorer les cas les plus étranges, un interlocuteur idéal pour discuter de ces enquêtes sur le paranormal. Alors que tout semblait fait pour que ces deux-là ne se croisent pas et ne s'aiment pas vraiment, c'est leur intelligence commune qui va les réunir.



Ils vont finir par nouer une relation assez ambiguë, presque étrange. Entre une relation de travail saine, et une attirance amoureuse qui reste strictement platonique. Cela va finir par devenir l'un des ressorts d'X-Files, ce jeu du chat et de la souris qui va les unir et en faire un couple passionnant à suivre. Si bien que de nombreuses séries vont par la suite reprendre ce schéma des deux protagonistes qui ne s'avouent pas une attirance pourtant évidente, avec plus ou moins de réussite cependant, et beaucoup moins de subtilité la plupart du temps. Si Chris Carter refusait dans un premier d'aller dans cette direction sentimentale, la direction qu'a pris la série et l'évolution même de ses personnages l'ont poussé à admettre que c'était devenu une évidence dans la construction de leur relation.



Si bien qu'ils vont finir par s'avouer leurs sentiments respectifs à un moment où cela relève de l'évolution normale et où tout le monde connaissait déjà "Mulder et Scully" comme une image de marque. Comme s'ils étaient devenus indissociables et se partageaient un statut d'icône pop que ni l'un ni l'autre n'aurait pu atteindre par lui-même, à la manière de Laurel et Hardy, Bonnie & Clyde ou encore Jay et Silent Bob. Ainsi, les deux dernières saisons d'X-Files auront un véritable couple à leur tête, confirmant cette évidence d'une complémentarité. Ces personnages ont su évoluer loin des cadres imposés par leur créateur, comme s'ils avaient pris vie par eux-même, sous l'influence des acteurs les incarnant, mais aussi grâce à une série qui ne semblait plus pouvoir se terminer. Ils sont désormais prêts à prendre leur place dans le panthéon des personnages emblématiques des séries télé, de ceux qui restent et qu'Hollywood s'amusera à reprendre dans vingt ans, suivant plus ou moins fidèlement l'esprit d'origine.

Chapitre I | Fox Mulder, l'esprit ouvert

Fox Mulder est bien loin de l'image de l'agent du FBI classique, surtout en ces nineties florissantes. On découvre un personnage pas spécialement organisé, qui n'est pas un modèle d'hygiène de vie (même si ce trait est plus ténu sur le début de la série) et qui est bien loin des modèles archétypaux à mâchoire carrée des agents du bureau créé par le petit neveu de Napoléon Ier (c'était l'instant "le saviez-vous ?").

Ce personnage va tenir dans un premier temps grâce au charisme de David Duchovny. Pourtant celui-ci est très peu connu du public lorsqu'il va jouer dans les premiers épisodes d'X-Files. D'ailleurs, il ne se destinait absolument pas à une carrière d'acteur. Il obtient d'abord un diplôme de littérature anglaise à Princeton, qu'il enrichit d'une maîtrise obtenue à Yale, soient deux des plus prestigieuses universités américaines. C'est durant sa maîtrise qu'il commence à jouer dans quelques pièces de théâtre en tant qu'amateur. Après un casting fait au hasard pour une publicité, il prend goût au métier d'acteur et abandonne ses brillantes études pour se lancer dans une carrière plus qu'indécise alors. Il va alors collectionner les petits rôles dans toute une série de films (et aussi dans la série Twin Peaks), avec une apparition notable dans Kalifornia où il donne la réplique à Brad Pitt. Pas la plus reluisante des carrières quand il est engagé pour tenir le rôle de Mulder, et pourtant il va devenir une véritable star dans cette série. Un statut et un rôle dont il aura du mal à se débarrasser. Il lui faudra attendre Californication où il revient à ses premières amours littéraires (Bukowski en tête) pour que le public arrive à le voir autrement que dans le costume cintré de Fox Mulder. C'est dire l'impact qu'a pu avoir ce personnage.
 


Chris Carter prénomme son personnage selon un de ses amis d'enfance, auquel il colle le nom de jeune fille de sa mère. Il va en faire le fil narratif de son histoire, tout en étant le protagoniste de celle-ci (avec Dana Scully). Agent exceptionnel, des études prestigieuses à Oxford, sorti premier de sa promotion à l'école de Quantico, il apparait d'abord comme un pestiféré au sein du FBI. On cerne très vite que son goût pour les événements surnaturels ont fait de lui un paria au sein de l'institution de J. Edgar Hoover. Ce que l'on va comprendre petit à petit, c'est que des événements du passé de Mulder sont à l'origine de son obsession pour les extra-terrestres.
Sous son apparence débonnaire, il cache en fait une personnalité très sombre rongée par sa quête visant à savoir ce qui a pu advenir de sa sœur Samantha. Il ne va pas hésiter à franchir certaines limites pour assouvir cette obsession qui le ronge, que ce soit celles de la loi, ou celles de sa propre santé. À vrai dire, il est un homme de pulsions, n'hésitant pas à se montrer violent lorsque la vie de sa partenaire est mise en danger. C'est cette dernière qui va le redonner un certain goût pour la vie en dehors de son travail.

Il reste cependant un agent exceptionnel sur le terrain, en témoigne la confiance que lui accorde son supérieur Walter Skinner. Les premiers épisodes de la série vont souvent jouer avec le fait que les gens le considèrent comme un tocard alors qu'il fait souvent preuve d'une intuition extraordinaire et d'un sens de la psychologie qui va souvent lui permettre de soutirer des informations à des témoins. Cet hyperactif est régit par deux règles, celle de ne faire confiance à personne (en dehors de Scully au fur et à mesure que la série progresse) et celle de ne laisser aucune hypothèse fermée. S'il se ferme aux gens, ce n'est pas le cas en revanche pour les théories les plus extravagantes, et c'est d'ailleurs ce qui va leur attirer de nombreux problèmes, mais aussi leur permettre de peut-être un jour découvrir la "Vérité".


Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Gillian Anderson Duchovny David
X-Files Mulder & Scully série
3 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité