Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Édito #14: La suppression de l'Univers Étendu de Star Wars, une bonne chose ?

7
evenementsLe 05 Mai
partager cet article

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, Lucasfilm commence enfin à bouger ses pions et a entamé la communication autour de Star Wars: Épisode VII, le premier film d'une longue série qui comptera deux épisodes canoniques et quelques spin-offs.

Depuis novembre 2012 et l'annonce du rachat de Lucasfilm par Disney, la Force est mouvementée et les fans les plus hardcore de la saga de George Lucas attendent de pied ferme la nouvelle trilogie dont le premier épisode sera pris en charge par l'homme qui a relancé Star Trek sur le grand écran, J. J. Abrams. Rapidement, nous avons su que ce septième épisode se déroulerait après le Retour du Jedi et une question est tout de suite arrivée aux lèvres des amoureux de l'univers Star Wars: Que va-t-il advenir de l'Univers Étendu de Star Wars ?



Pour ceux que ne sont pas familiarisés avec le concept d'Univers Étendu, il faut savoir que le succès des premiers films de la saga de George Lucas, sortis en 1977, 1980 et 1983, a créé une vague de popularité autour de la licence qui a engendré une tonne de produits dérivés. Parmi ses produits, il y a eu des romans, des comics et des jeux vidéo qui se sont évidemment affairés à conter l'histoire des films avant de rapidement voler de leurs propres ailes pour raconter des aventures inédites estampillées Star Wars. Ces histoires constituant l'Univers Étendu.

Après l'annonce de films pouvant potentiellement empiéter sur l'univers déjà construit, Lucasfilm a récemment mis en place un story group pour travailler sur le sort de l'Univers Étendu et garder les meilleures éléments. La conclusion, livrée la semaine dernière, a décrété que tous les éléments créés dans l'Univers Étendu ne seront finalement pas canoniques contrairement aux 6 films déjà sortis, la nouvelle trilogie et ses spin-offs mais aussi les séries animées Star Wars: The Clone Wars et Star Wars Rebels.

Rapidement, une armée de boucliers Gungans s'est alors levée pour annoncer de but en blanc que Disney venait de "détruire Star Wars" et ne respectait pas ses fans. Moi-même, je me considère comme un fan de Star Wars, saga que j'ai toujours consommé dans ses formes les plus variées et je ne partage clairement pas ce point de vue. Pour moi, la suppression de l'Univers Étendu est une bonne chose pour le futur de la licence sur les écrans. [Note de relecture de Sullivan : Pour pallier aux commentaires - agressifs ou non - nous traitant de mécréants pour cette prise de position, sachez que nous aussi, nous avons lu des centaines et de centaines de titres liés à l'univers étendu, en Comics, en Roman et en Jeux Vidéo principalement, et que nous aimons sûrement Star Wars autant que vous. Ceci n'est pas l'édito' de fans de l'univers ciné' exclusivement.]

Premièrement, un point simplement pragmatique que beaucoup semblent oublier: le retour de Star Wars sur les écrans ne vise pas les plus grands fans de la licence mais bel et bien le grand public. Star Wars fait partie de ces licences fortes dans la culture populaire et son retour dans les salles vise clairement le plus grand nombre. Évidemment, ceux qui constituent ce public "casual" n'ont que faire de l'Univers Étendu, ce qui signifie que garder ces éléments n'a jamais été une prérogative pour Lucasfilm lors de la pré-production du film.


Il faudrait de plus éviter les raccourcis car si Lucasfilm a annoncé que les événements se déroulant après le Retour du Jedi (pour le moment) n'existeraient plus, la firme de Kathleen Kennedy a tout de même promis de s'inspirer des meilleurs éléments de cette continuité pour forger le futur de la licence. Il parait donc un peu tôt avant de crier à la mort de Star Wars et il faudrait notamment attendre un premier aperçu du septième épisode des aventures des Jedi avant de véritablement savoir ce qu'il est advenu de l'ancien Univers Étendu.

Si ce pan entier de Star Wars a son lot d'histoires incontournables, notamment la période de l'Ancienne République ou l'histoire de Kyle Katarn, il est clair que certains chapitres ne sont pas aussi bons (à défaut d'être cultes), tels que le conflit Yuuzhan Vong ou encore la série Star Wars: Legacy qui en découle directement. Les nouveaux films Star Wars étant une opportunité de créer un nouveau futur aux personnages mythiques de la première trilogie, il était évident que Lucasfilm allait s'offrir une liberté d'action et de création totale sans forcément se baser sur les évènements précédemment conter dans l'Univers Étendu.

Lucasfilm a d'ailleurs pris la peine de travailler autour des éléments existants de l'Univers Étendu alors qu'ils auraient pu les supprimer purement et simplement sans faire appel au fameux story group. Si beaucoup jugent ces histoires comme le sacro-saint univers intouchable de Star Wars, il ne faut pas oublier une chose: l'Univers Étendu n'a jamais fait partie de la continuité officielle de Star Wars. En 2001, c'est George Lucas lui-même qui l'avouait lors d'un interview dans le magazine Cinescape en annonçant :

"Il y a deux mondes. Il y a mon univers, celui des films, et il y a un autre univers qui a été créé, l'équivalent d'un univers parallèle qui contient les livres, les jeux et les comics."

Des propos qu'il a d'ailleurs confirmé à plusieurs reprises et qui démontrent que si l'Univers Étendu a toujours vécu en parallèle des films et en respectant le matériel de base, il n'a jamais été créé pour être LE véritable univers de Star Wars.



Et c'est d'ailleurs un des premiers grands chantiers qu'a entrepris Lucasfilm avec Star Wars en décidant de véritablement combler les fans de continuité en formant enfin un véritable Univers Étendu totalement officiel et canonique à l'annonce de ses premiers romans: A New Dawn, Lords of the Sith, Tarkin et Heir to the Jedi. Quatre premiers livres dont 3 ont été confiés à des auteurs très actifs dans l'ancien Univers Étendu, John Jackson Miller, Paul S. Kemp et James Luceno.

Lecteur assidu de comics, il faut sûrement avouer que je suis moins attaché à des éléments de continuités, qui ont l'habitude de sauter au gré des auteurs chez mes amis super-héros, mais je m'enthousiasme à l'idée que Star Wars connaisse un second souffle et revienne sur le devant de la scène pour une nouvelle trilogie mettant en scène Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher, des spin-offs, des romans, des comics mais aussi des jeux vidéos qui formeront véritablement des histoires canoniques d'un nouvel univers.

Il serait peut-être temps d'arrêter de taper sur Disney, qui est évidemment une entreprise à la recherche du profit, mais qui a surtout les moyens de mener ses projets avec les formes comme avec Marvel Studios sur les écrans. Évidemment qu'avec la firme de Mickey aux commandes de Star Wars, certaines décisions allaient faire grincer des dents mais il faut aussi savoir faire la part des choses et voir ce qui est fait dans le respect ou non de ses fans. Effacer un univers non officiel en s'en inspirant pour en créer un véritable n'est pas une mauvaise décision à mes yeux.

Faisons confiance à Lucasfilm et n'ayons pas peur. D'autant plus que comme le dit un petit bonhomme vert plein de sagesse : la peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine et la haine mène... à la souffrance.

Que la Force soit avec vous.

Galerie Photo Édito #14: La suppression de l'Univers Étendu de Star Wars, une bonne chose ?Édito #14: La suppression de l'Univers Étendu de Star Wars, une bonne chose ?Édito #14: La suppression de l'Univers Étendu de Star Wars, une bonne chose ?Édito #14: La suppression de l'Univers Étendu de Star Wars, une bonne chose ?

7 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité