Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Edge of Tomorrow, la critique

14
ReviewLe 29 Mai
partager cet article
7 /10
On a aimé
• Un montage et un rythme efficaces qui ne laissent jamais de temps morts
• Des acteurs au niveau
• Le caméo présidentiel
• Un humour plutôt bien utilisé
On a moins aimé
• Une photo parfois ratée rendant le film illisible
• Des acteurs pas transcendants
• Absence d’une vrai réflexion sur l’histoire
• L’absence de soundtrack

En 2004, Hiroshi Sakurazaka, un romancier japonais, publia l’ouvrage qui le rendit célèbre : All you need is kill. Après une adaptation en manga au début de l'année par Ryousuke Takeuchi et Takeshi Obata, le dessinateur de Death Note, c’est au tour de l’adaptation cinématographique, intitulée Edge of Tomorrow, de débarquer la semaine prochaine dans les salles françaises. Retour sur un bel hommage au Jour J.

Edge of Tomorrow est un film américano-britannique de science-fiction réalisé par Doug Liman et réunissant Tom Cruise et Emily Blunt dans les rôles principaux. À l'exception des acteurs que l’on a pu voir dans Minority Report pour monsieur et Looper pour madame, l’équipe du film est loin d’être habituée aux grands films de S-F. En effet, le réalisateur américain, a qui l’on doit La Mémoire dans la Peau et Mr & Mrs Smith, est davantage rodé aux films d’espionnage. De la même façon, le scénariste Christopher McQuarrie ne brille pas dans la catégorie S-F puisqu’il est connu pour ses scénario d'Usual Suspects, Walkyrie ou encore Jack Reacher. Sur le papier, le film peut donc paraître quelque peu surprenant… et pourtant c’est une réussite. Avant de revenir en détails sur les défauts et qualités du film, un petit retour sur le synopsis s’impose :

Dans un futur (très) proche, des extraterrestres ont envahi l’Europe de l’Ouest. Les russes et chinois soutiennent un front à l’Est, alors que les américains, les anglais et d’autres nations, se préparent à un énorme débarquement pour libérer l’Europe par la France. Le commandant William Cage (Tom Cruise) est envoyé dans ce débarquement alors qu’il n’a jamais combattu de sa vie. Après quelques minutes sur la plage, notre héros meurt et se retrouve prisonnier d’une boucle temporelle : il se réveille le matin de l’invasion, sur la base militaire avec l’ensemble de ses souvenirs. Cage est alors condamné à revivre la même journée indéfiniment.


Revenons tout de suite sur le scénario. Tout d’abord, je pense que vous aurez reconnu une situation géopolitique digne de la Seconde Guerre mondiale. Edge of Tomorrow possède donc un timing (presque) parfait puisqu’il sort en salle le 4 juin 2014 soit presque 70 ans jour pour jour après le Débarquement. Le film se paye alors le luxe de multiplier les références au conflit mais également à différents films le représentant tel que le célèbre Il Faut Sauver le Soldat Ryan de Steven Spielberg. Malgré tout, le risque pour Edge of Tomorrow était de tomber dans une sorte de redondance et d’ennuyer rapidement le spectateur. Mais grâce à un montage efficace, Doug Liam réussit son pari : les premières fois où Tom Cruise revient à la vie, les scènes sont suffisamment longues pour que le spectateur comprenne bien le principe. Puis, les ellipses entre les résurrections deviennent de plus en plus longues pour qu’au final, on ne sache jamais où en sont les personnages : est-ce la première fois que les acteurs vivent cette scène ou l’ont-ils déjà vécus plusieurs fois ? En outre, l’humour est efficace et très bien utilisé dans le film ce qui permet de décompresser un peu une intrigue tendue du début à la fin.

Malheureusement, le scénario manque quelque peu de profondeur et de réflexions sur les enjeux personnels qu’implique le pouvoir de Tom Cruise. En effet, le fait de mourir à de nombreuses reprises, et parfois aux mêmes endroits, devrait lui faire réfléchir sur des questions de destinée, par exemple. Par ailleurs, l’action est véritablement omniprésente, ce qui pour moi n’est pas forcément un excellent moyen de développer une réflexion. Pour autant, ces défauts n’ont pas été soulevés par mes camarades de projections donc peut être qu’ils ne vous gênerons pas ! La fin est également très (trop?) particulière et a divisé de nombreuses personnes lors de l’avant première… Moi-même je cherche encore une signification à cette scène donc je ne vous en dirai pas plus.


Du point de vue de la réalisation, il est à souligner que le film peut être découpé en deux parties. En effet, si l’ensemble du film est très agréable à regarder avec une photo plutôt bonne, une mise en scène efficace et des plans intéressants, la fin paraît véritablement bâclée. L'univers visuel devient très sombre (d’autant plus lorsque l’on regarde le film en 3D) et Edge of Tomorrow est alors presque illisible durant les vingt dernières minutes. Ce défaut, qui n’est pas à négliger, est vraiment dommageable tant le reste du film est tout à fait convenable du point de vue de la réalisation. On peut également noter des designs plutôt originaux en ce qui concerne les extraterrestres et les exo-squelettes qui détonnent véritablement avec ce que l’on a l’habitude de voir à Hollywood. Enfin, si la partie bruitage du film plonge de façon réaliste le spectateur dans le scénario, il n’existe aucune véritable bande son ni de thème marquant. Dommage…

En ce qui concerne les acteurs, pas grand chose à souligner. Tom Cruise fait du bon Tom Cruise et Emily Blunt est plutôt crédible dans son rôle de modèle sur le champ de bataille. Les deux semblent impliqués et convaincus par leur rôle sans pour autant être transcendants. À noter tout de même que les exo-squelettes du film pèsent près de 40 kilos et handicapaient vraiment les acteurs dans leurs jeux lots du tournage. Ainsi, Hiroshi Sakurazaka, invité sur le plateau à essayer une armure, indiqua : « Je n’avais pas vraiment le physique ni l’endurance requis pour supporter le poids de l’armure. Je pouvais à peine me déplacer, et encore moins jouer ou faire quoi que ce soit d’autre. ».


Finalement, Edge of Tomorrow est un bon film de science-fiction d’été. Loin de nous faire réfléchir sur notre société, notre monde ou sur les boucles temporelles, le film propose davantage une relecture du Débarquement en Normandie. Avec une réalisation léchée, des acteurs convaincus et un montage efficace, Edge of Tomorrow est donc plutôt une réussite. Pour autant, un manque de profondeur dans le scénario et une fin ratée (sur le plan de l'histoire et de la réalisation) éloignent le film d’une note supérieure.



Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
cinéma Edge of Tomorrow Doug Liman Tom Cruise critique
14 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité