Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Rumeur un autre jour #2 : Halo et Neill Blomkamp

0
evenementsLe 13 Fev
partager cet article

Cette semaine, Rumeur un autre jour passe sur Syfantasy.fr pour s'intéresser de près à un projet avorté ayant colporté un maximum de rumeurs : le film Halo de Neill Blomkamp, réalisateur de District 9 et d'Elysium, qui revient cette année avec Chappie.

• Introduction

Depuis le passage de flambeau de Bungie à 343 Industries, la licence Halo bouge dans tous les sens. Outre Halo 4, opus plutôt décrié, on aura eu droit à des jeux mobiles, une Websérie (Forward Unto Dawn) et une série à la sauce création originale, Nightfall. Autrement dit, la licence Halo tente de faire son trou à grands coups de transmédia. Mais dans le tableau de chasse de la licence, on ne trouve pas encore le trophée le plus majestueux, une adaptation live-action des aventures du Master Chief au cinéma. Pourtant, cette dernière est à l'étude depuis 2004 : 10 années de development hell durant lesquelles le projet de film s'est baladé d'un studio à un autre, tout en recrutant toujours plus de producteurs, scénaristes et autres réalisateurs, dont celui qui nous intéresse aujourd'hui, Neill Blomkamp.

• Genèse

Dès 2005, on apprenait que Peter Jackson serait le producteur exécutif de l'adaptation au cinéma d'Halo, que Bungie avait teasé un an plus tôt. Le projet semble solide, et porté par une co-production gérée par la Fox et Universal, qui s'entendent sur les droits de distribution. S'en suivront alors des mois entiers de conflits : la crise économique passant par là, de même que l'ego de Microsoft Games Studios, qui tente de reprendre le contrôle de la bête aux deux entreprises hollywoodiennes.

De cette tempête était tout de même né un espoir : le jeune réalisateur sud-africain Neill Blomkamp, remarqué pour ses court-métrages et fièrement défendu par Jackson. Il sera le point de chute des déboires médiatiques de l'adaptation d'Halo, affirmant tour à tour la bonne et la mauvaise santé du projet. Pourtant, le réalisateur s'était montré tenace en réalisant Halo : Landfall, une  séries de courts-métrages en live action qui officiellement, appuyait la sortie d'Halo 3, mais qui officieusement, était un screen test sensé nous donner un premier aperçu du potentiel d'un métrage Halo. Dans tous les cas, on retrouvait dans Landfall la patte du réalisateur sud-africain, et notamment dans l'utilisation de caméras "alternatives" comme celles des casques des Orbital Drop Shock Troopers ou les viseurs des aéronefs de l'UNSC. Mais voyez plutôt :

• Et finalement, tant mieux ou pas ?

Il se trouve que l'implication du réalisateur dans les projets Halo n'en est pas restée là. Il y a quelques mois, Neill Blomkamp est revenu sur sa vision du projet, à l'occasion des rumeurs qui le voyait déjà en réalisateur de la série Nightfall, produite par Spielberg et Ridley Scott, et qui avait été annoncée lors du dévoilement de la Xbox One à la presse. Il expliquait alors qu'il n'avait jamais été contacté pour un tel projet, et défendait son avis sur la question ô combien débattue d'un film sur les aventures du Master Chief chez Empire

"En vieillissant, on se rend compte que récupérer les idées de quelqu'un d'autre est de moins moins intéressant. Ca vient de deux choses. La première, c'est l'attente des fans. Et les fans méritent quelque chose. Si un fan a joué à Halo depuis 10 ans, il mérite cette version d'Halo. Peu importe l'idée qui trotte dans leur tête, ils la méritent, et je ne suis pas sûr que je puisse leur donner. Je peux leur donner ma version de Halo, qui aurait été plus sombre, plus folle. Il y a des aspects d'Halo auxquels je n'arrivais pas à me faire, quand j'essayais de développer le film.

Des races mineures, comme les Grognards, sont enfantines et sont difficile à intégrer à la vision que je cherchais. Déjà, je n'aurais pas pu y toucher, dans l'intérêt des fans. Il y a donc peut-être une meilleure manière de faire ce film, mais ce n'était pas la mienne.

La seconde chose, c'est qu'en récupérant les idées d'un autre, les gens qui possèdent ces idées - là je ne parle plus des fans, je parle des gens qui contrôlent leurs investissements - viennent vous embêter. Or, la place que je recherche est celle où je peux faire exactement ce que je veux, et donner la juste somme d'argent pour ça, pour en tirer le meilleur"

Si le réalisateur semble progressivement s'éloigner des franchises (il a quand même refusé deux films Star Wars, d'après les rumeurs), il réfléchirait à un nouveau film Alien avec la Fox : en suivant cette logique tous les espoirs restent permis pour un film Halo. La licence n'étant pas au meilleur de sa forme, une nouvelle écriture de sa mythologie dans un métrage dirigée par Blomkamp serait un premier pas vers le salut. D'autant plus que le réalisateur continue de placer des références visuelles à l'univers de Bungie dans ses films (un fusil dans District 9 et un casque dans Elysium). Et puis soyons honnêtes, l'univers Halo ne brille pas par la finesse de son écriture. A ce titre, on mettrait plus volontiers nos euros dans un long-métrage intelligent et graphique que sur un Halo 5 : Guardians, perdu quelque part dans les étoiles des licences à l'agonie.

Galerie Photo Rumeur un autre jour #2 : Halo et Neill Blomkamp

0 commentaire Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité