Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Top 5 : les meilleurs flics robots

1
DossierLe 05 Mar
partager cet article

A l'occasion de la sortie de Chappie, notre Top 5 hebdomadaire s'habille de bleu et de gyrophares pour mieux rendre hommage aux flics robots des cultures pop' et geek. Qu'ils soient du bon côté de la loi ou non, ces policiers faits de métal sont récurrents, notamment au cinéma, et sont plus intéressants que jamais de nos jours, où les forces armées et de l'ordre se dotent d'outils toujours plus automatisés...

1. | #5 : Les robots policiers de THX1139

Chapitre I | #5 : Les robots policiers de THX1139

Premier film de George Lucas, le papa de Star Wars, THX 1138 contenait déjà des robots. Mais ces derniers étaient bien moins sympathiques que ceux qu'on peut croiser dans la guerre des étoiles.

En effet, en 1971, Lucas dépeignait, avec son film, un univers dystopique dans lequel l'humanité vit cachée dans des cités souterraines qui ne tolèrent aucune déviance. Enfermés sous terre, les habitants de ces villes sont drogués pour mieux obéir à leur société, et contrôlés par une clique de policiers robotisés.

Particulièrement violents, ces derniers sont équipés d'un long bâton noir pour punir le crime, et sont vêtus d'uniformes noirs, de bottes hautes et d'un casque blanc. Une esthétique fasciste qui préfigure déjà ce que seront les troupes de l'Empire dans Star Wars, le blanc étant associé à l'ordre dans la symbolique des couleurs de la filmographie de Lucas.

2. | #4 : Briareos Hecatonchires

Chapitre II | #4 : Briareos Hecatonchires

On passe du côté du japon et du manga de Masamune Shirow, Appleseed, avec Briareos Hecatonchires. Techniquement, c'est un androïde, à savoir une créature mi-humaine mi-robotique, mais nous ne jouerons pas sur les mots, puisque la badassitude de Briaeros est incontestable.

Il est né humain en Afrique du Nord, et fut utilisé par le KGB comme enfant-espion, mais finit par se débarrasser de ses supérieurs avant de rejoindre les Etats-Unis, où il reçoit l'asile politique. Ses talents ne passent pas inaperçus et il alors est recruté dans une unité d'élite qui lui coûtera son corps. Victime d'une explosion, Briareos se voit sauvé par un corps cybernétique qu'il s'amuse désormais à modifier pour être plus dangereux encore.



Mais malgré sa force et sa puissance du feu, Briareos reste humain et dispose d'implants très sophistiqués qui ne le privent pas du toucher et de ses sensations. Ce qui fait de lui l'un des membres les plus efficaces de l'E.S.W.A.T (Extra-Special Weapons and Advanced Tactics), un groupe paramilitaire qui sert d'unité anti-terroriste dans l'univers d'Appleseed. A noter : Briareos est nommé d'après l'un des géants Hécatonchires (Briarée), des créatures de la mythologie grecque qui sont dotés de cent bras.

3. | #3 : La Super Secret Police

Chapitre III | #3 : La Super Secret Police

Vilains sacrifiables de La Grande Aventure Lego, les policiers robots employés par Lord Business sont parmi les flics robots les plus cools de l'histoire. Avatars suprêmes de la bêtise des vilains soldats (les Stormtroopers visent à peine mieux), ces robots faits de briques adoptent un look d'enfer à base de yeux rouges et de tête en ferraille.

 

Avec une tenue pareille, pas étonnant qu'Emmet et Wildstyle veuillent se déguiser en robots de la Super Secret Police. Bon, c'était pour mieux leurrer leurs adversaires, mais qu'à cela ne tienne, malgré leur intelligence limitée, les robots de cette police un peu particulière ont la chance d'être très bien dotés en vaisseaux et engins en tous genres hérissés de canons, pour une bagarre de plastique.

Et puis, ce n'est pas comme s'ils portaient le gilet pare-balles le plus discret qui soit, frappé du logo Super Secret Police. En termes de visibilité, on avait pas fait mieux depuis le logo du S.H.I.E.L.D partout sur les véhicules d'une agence a priori réputée secrète.

4. | #2 : Le T-1000

Chapitre IV | #2 : Le T-1000

A proprement parler, le T-1000 n'est pas un policier. C'est un Terminator fait d'un métal liquide envoyé du futur pour tuer le chef des rebelles, John Connor, dans le second film de la saga Terminator, réalisé par James Cameron

Après son premier film fait de robots, le réalisateur avait du mal à concevoir comment un vilain pourrait être plus dangereux encore que le T-800 qui était incarné par Arnold Schwarzenegger. Mais force est de constater que le robot fait de métal est plus violent que son aîné, et plus résistant surtout. Il a également l'avantage d'avoir choisi un officier de police comme apparence principale, ce qui lui permet d'approcher ses cibles sans éveiller les soupçons.

A noter, le T-1000 incarné par Robert Patrick devint si populaire qu'il apparaitra en 1993 dans Last Action Hero, chef-d'œuvre incompris de John McTiernan qui a introduit l'humour méta à Hollywood.

5. | #1 : Robocop

Chapitre V | #1 : Robocop

Au sommet de ce podium ne pouvait régner qu'un seul personnage : 50% homme, 50% machine, 100% flic, Robocop est le policier robotique le plus mémorable de la création. Introduit en 1987 dans le film éponyme de Paul Verhoeven, le personnage d'Alex J.Murphy, flic incorruptible d'un Detroit dystopique (plus vrai que jamais en 2015, malheureusement) restera comme le policier ultime dans le cœur des fans.

 
Même si les deux suites ne rendront pas honneur au pamphlet de Verhoeven, et que le remake de l'année dernière ne parvient pas à la cheville d'original, on peut voir dans ces trois films autant de preuves de l'impact de ce personnage sur la culture populaire.

A noter, le héros de la ville de Detroit aura même bientôt une statue dans la capitale mondiale de l'automobile. Un symbole évident qui dépasse de loin le simple plaisir geek d'admirer le personnage dans les rues de la métropole américaine.

Chapitre I | #5 : Les robots policiers de THX1139

Premier film de George Lucas, le papa de Star Wars, THX 1138 contenait déjà des robots. Mais ces derniers étaient bien moins sympathiques que ceux qu'on peut croiser dans la guerre des étoiles.

En effet, en 1971, Lucas dépeignait, avec son film, un univers dystopique dans lequel l'humanité vit cachée dans des cités souterraines qui ne tolèrent aucune déviance. Enfermés sous terre, les habitants de ces villes sont drogués pour mieux obéir à leur société, et contrôlés par une clique de policiers robotisés.

Particulièrement violents, ces derniers sont équipés d'un long bâton noir pour punir le crime, et sont vêtus d'uniformes noirs, de bottes hautes et d'un casque blanc. Une esthétique fasciste qui préfigure déjà ce que seront les troupes de l'Empire dans Star Wars, le blanc étant associé à l'ordre dans la symbolique des couleurs de la filmographie de Lucas.



Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
SF cinéma RoboCop Chappie Lego THX 1138 Appleseed Top 5
1 commentaire Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité