Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder

2
ChroniquesLe 12 Mar
partager cet article

Alors qu'on parle maintenant régulièrement d'un nouvel Alien et qu'une suite de Predator est prévue dans la tête de Shane Black, il était grand temps de s'intéresser au rejeton de la famille : Alien Vs Predator, alias AVP, licence en forme de bonne mauvaise idée qui aurait pourtant pu fonctionner, à condition d'avoir la bonne équipe créative, que nous fantasmerons ici.

• Avant-propos

Vous ne le savez peut-être pas mais Alien Vs Predator est le cousin éloigné d'un cinquième Alien, qui était déjà en projet quelques mois après Alien : Resurrection. Alors interrogés sur la question d'un cinquième opus pouvant mêler les Aliens et les Predators, comme c'était déjà le cas en comics à la suite d'un easter-egg bien connu de Predator 2, Ridley Scott et James Cameron se chamaillent. Le premier pense que l'idée peut-être intéressante à condition d'avoir une bonne histoire, et le second quitte le projet en boudant. Finalement, ni l'un ni l'autre ne seront impliqués dans ce crossover, et James Cameron avouera plus tard qu'il place le premier AVP en troisième place des films de la saga. Oui.

 

La suite vous la connaissez,  Paul W.S. Anderson, apôtre du bon goût, va réaliser un film sans conteste très moyen mais pas totalement dépourvu d'intérêt. Après tout, voir un Predator lutter à mort dans une arène face à des Aliens à grands coups de lance, de lasers et de disques était plutôt divertissant. L'univers né du rassemblement entre les deux créatures fonctionne même assez bien. Mais le scénario n'est, au choix, pas assez fun ou pas assez intelligent. Et puisque nous savons désormais que la licence s'est enterrée elle-même avec un deuxième épisode, je pense qu'il serait plus prudent de banquer sur un film entièrement tourné vers le grand spectacle.

• Réalisation

C'est pourquoi j'appelle le seul et l'unique Zack Snyder derrière la caméra. On aura beau penser ce qu'on veut du réalisateur de 300 et futur chef d'orchestre de l'univers DC au cinéma, il est seul à savoir utiliser les filtres numériques et autres effets de ralentis avec brio. Un réalisateur qui peut faire fonctionner des films à la simple force de l'image (il l'a prouvé avec Sucker Punch) et qui est, à mon avis, en tant que geek averti, tout à fait sensible à la logique de crossover

 

Il nous pondrait ici Alien Vs Predtor en forme d'orgie de filtres et de ralentis, sublimant la charge d'une horde de Xénomorphes, le dernier carré d'un Predator ou la percée d'une escouade de Colonial Marines. Pour plus de liberté artistique et créative, tout le scénario se passerait dans un coin reculé de l'espace à l'heure où l'humanité a colonisé les étoiles. Un terrain de jeu qui chausserait parfaitement le pied du réalisateur, qui avec ce troisième Alien vs Predator, emmènerait le film tourné sous fond vert dans une nouvelle ère.

• Direction artistique

Puisque le film miserait tout ou presque sur son aspect visuel, il faudrait donner à Zack Snyder tous les moyens de briller avec une direction artistique impeccable. On sait que le réalisateur aime bricoler lui-même ses images, mais pour lui mâcher le travail, on pourrait se baser sur les travaux de Raymond Swanland. Illustrateur de son état, ce jeune homme, qui a travaillé pour Magic (entre autres) et qui signe désormais les couvertures des livres d'armée de Warhammer 40.000, dispose d'un talent monstre, que je verrais bien prendre vie devant la caméra de Zack Snyder. Pour vous en convaincre, vous pouvez jeter un œil à la galerie et admirer le sens des couleurs et de la composition du bonhomme.

 

En partant des ambiances du dessinateur on découvrirait une troupe de Colonial Marines au beau milieu d'un conflit inter-espèces qui pourrait s'inspirer sur l'arc de comics intitulé Three World War, sur lequel Raymond Swanland officiait en guise d'artiste de couvertures. Des combats sans merci et sanglants, des morts violentes sur des ralentis bien sentis, et des décors aussi exotiques que dangereux pour les personnages qui les traversent.

• Casting

Pour le coup, on pourrait également miser sur un casting plutôt cool. Entre des Aliens bien modélisés et des Predators si possible incarnés par des doublures (qu'on préférera toujours à du CGI pur, surtout dans un film gavé au fond vert), on rencontrerait une escouade de Colonial Marines au moins aussi charismatique que celle d'Aliens. A leur tête, monsieur "je sauve les franchises" (comme le dit si bien Adi Shankar) : Dwayne "The Rock" Johnson. Un bonhomme qui serait parfait dans une ambiance façon S.F militaire, et qui est le penchant moderne d'une star du film d'action comme Schwarzenegger. Et on imagine facilement l'acteur faire tomber le haut pour affronter un Predator ou des aliens à mains nues.

Pour plus de diversité, et puisque j'ai toujours trouvé l'idée de forces militaires entièrement mixtes dans la S.F (on peut en voir dans Aliens ou encore dans Starship Troopers) passionnante, je verrais bien la testostérone de monsieur Johnson être nuancée par quelques actrices au moins aussi badass que le colosse. La première pourrait être Danai Gurira, excellente dans son rôle de Michonne dans Walking Dead, mais qui n'a toujours pas percé dans une franchise. J'en suis conscient, le choix est cliché, mais on parle d'une science-fiction plutôt bas du front, dans laquelle l'actrice aurait parfaitement sa place avec une M65 Smartgun entre les mains, ces mitrailleuses (faites à partir d'une steady cam) d'Aliens.

 

Pour l'accompagner, je verrais bien Jena Malone, une habituée des films de Snyder puisque nous l'avons découverte dans Sucker Punch et qu'elle sera bientôt à l'affiche de Batman V Superman dans le rôle de Carrie Kelly (et peut-être en Robin). Battante dans tous ses films à base d'action, et notamment Hunger Games, elle ferait un parfait officier pour cet escouade de psychopathes. 

En somme, ce Alien Vs Predator, qu'on pourrait appeler Three World War, serait un petit délire visuel assumé, un film de S.F militaire qui ne cherche pas à se donner des grands airs mais qui nous offrira tout ce que nous aimons : le moindre combat sera esthétique à l'extrême, les acteurs seront proches de l'overdose de badassitude en permanence et les effets spéciaux seront soignés. Un film pop corn sans concessions, par les geeks, pour les geeks.

Galerie Photo Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder Please Hollywood #6 : Alien Vs Predator par Zack Snyder

2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité