Actualités > Retour

Dans quel ordre regarder les Star Wars ?

16
DossierLe 14 Dec
partager cet article

Découvrir Star Wars pour la première fois est un luxe que peu d'entre-nous ont encore. En revanche, fans, amateurs et initiateurs ont toujours besoin d'un ordre dans lequel revoir ou faire découvrir les films de la saga imaginée par George Lucas.

Écouter aussi : Wookie Leaks #5, pour tout savoir de l'univers étendu de Star Wars.

Et puisqu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette complexe question, nous avons décidé de revenir sur les différents ordres, des plus convenus aux plus loufoques, dans lesquels il est possible de découvrir ces six films cultes.

1. | Ordre Canonique

Chapitre I | Ordre Canonique

Puisque Star Wars a revu sa continuité - ou canon, dans la langue de Shakespeare - pour les besoins de ses futurs films - excluant ainsi presque tout ce qui n'était pas convenable en termes de romans ou de bande-dessinées, par exemple - le plus simple est encore de s'en tenir à l'ordre canonique des choses : autrement dit, commencer par l'épisode I et terminer par l'épisode VI.

I — II — III — IV — V — VI

Les plus 

Evidemment, c'est le moyen le plus limpide de se lancer dans l'aventure Star Wars. C'est aussi l'occasion d'épouser, dans son ensemble, la vision de son créateur George Lucas, qui, si cela avait été possible, aurait commencé  par La Menace Fantôme, premier épisode de la saga. Enfin, regarder les Star Wars dans cet ordre permet également au moins cinéphiles d'entre-nous de commencer sur des bases plus facile d'accès : les effets spéciaux et la construction des films, en principe en tous cas, sont moins datés. Le parfait prétexte pour initier quelqu'un à la saga sans trop l'effrayer.

Les moins

Ce choix a les vifs défauts de ses qualités. Commencer Star Wars par La Menace Fantôme, c'est se heurter à quelques personnages, dont le comic relief alpha Jar Jar Binks, qui peuvent rebuter, voire décourager certains spectateurs. Pour les connaisseurs, c'est aussi débuter avec une entrée un peu fade en attendant le superbe plat principal. De nos jours, dans tous les cas, l'argument technique ou technologique tient de moins en moins. Même les moins cinéphiles des spectateurs ont été habitués à mieux en termes d'effets visuels, quand les avertis savent que les fond-verts à outrance ne sont pas l'avenir de l'industrie Hollywoodienne.

En résumé

La qualité essentielle de cet ordre est et restera de découvrir les Star Wars comme si nous étions l'un des personnages de cet univers, qui grandit avec le spectateur, à chaque nouvel épisode.

2. | Ordre Chronologique

Chapitre II | Ordre Chronologique

Dans notre monde, contrairement à celui d'une galaxie lointaine, l'histoire de Star Wars commence avec ce qui est techniquement le quatrième chapitre de la saga, Un Nouvel Espoir. Dès sa suite, l'Empire Contre-Attaque, on comprend d'ailleurs que les films paraissent dans un ordre assez étrange, puisque le second Star Wars à sortir en salles s'ouvre sur un grand 5 en chiffres romains. A l'époque, rien de grave, sauf pour les fans qui continuent à se poser des questions, quand le grand public et la promotion ne s'embarrassent d'aucun numéro. Mais outre la capacité de coller une migraine aux non-initiés, cet ordre de diffusion a bien des atouts.

IV — V — VI — I — II — III — 

Les plus 

C'est l'ordre que l'on considère volontiers comme le plus cinéphile. Il faut dire qu'il est conforme à la sortie des métrages, et donc, atteste des évolutions, techniques comme narratives, d'un épisode à l'autre. Mais cette fierté toute cinéphile ne doit pas nous faire oublier l'essentiel : en regardant les Star Wars dans cet ordre, on profite du meilleur dès le départ. Mieux, les spectateurs non-initiés pourraient comprendre, grâce à ce visionnage, le désamour pour la prélogie. L'écart entre les trois premiers et trois derniers Star Wars n'étant jamais plus flagrant que dans cet ordre.


Les moins

Maintenant, il sera peut-être difficile, pour tous les types de spectateurs, de revenir à La Menace Fantôme après avoir vu Le Retour du Jedi. D'autant plus que ce retour quelques années en arrière à tendance à exacerber les fautes de raccord (en termes narratifs) entre les épisodes de la saga. Quiconque découvre ou redécouvre avec plaisir la trilogie originale risque donc de finir poignardé par trois films finalement très différents quelques heures de visionnage plus tard.

En résumé

Un ordre parfait pour les cinéphiles et pour tous ceux qui veulent comprendre le désamour de la prélogie, mais qui reste surtout idéal pour aller à l'essentiel !

3. | Machete Order

Chapitre III | Machete Order

Réservé aux initiés, du moins à ceux qui auraient déjà fait bon usage des deux ordres précédents, le Machete Order (ou ordre taillé à la machette, comme on pourrait s'amuser à l'appeler) fut introduit par le site No Machete Juggling. Il entend proposer une nouvelle expérience de visionnage en écartant La Menace Fantôme, et en regardant les cinq films restants dans un ordre bien particulier : on commence avec IV et V, puis II et III, avant de terminer sur VI.

IV — V — II – III – VI

Les plus

La Menace Fantôme étant systématiquement associé au pire de la saga Star Wars (à tort, à mon sens, mais là n'est pas le sujet), cet ordre aura déjà le mérite, pour beaucoup, de s'affranchir de cet épisode assez controversé. Mais cet ordre de visionnage n'est pas snobinard pour autant. C'est même tout le contraire, puisqu'il entend mettre l'accent sur la Force, concept central de la saga, et ses tentations. En regardant les épisodes IV et V puis II et III, on crée un miroir entre les destins de Luke Skywalker et d'Anakin Skywalker, son père, qui auront ici le même âge, et des destins très similaires : en lançant enfin Le Retour du Jedi, on remarque la proximité entre les chois d'Anakin et Luke, dont le flirt avec le côté obscur est bien plus évident ici que dans n'importe quel autre de visionnage.

Les moins

Si vous voulez passer pour un élitiste de la saga, le Machete Order est sans conteste le meilleur moyen d'y parvenir. Il est à réserver à la bonne société, donc. Son côté snob mis à part - qui sommes-nous pour vous priver de Dark Maul et des Pod Racers ? - cet ordre de visionnage vous oblige tout de même à enchaîner les épisodes II et III de la saga juste après avoir goûté à la quintessence de Star Wars, l'Empire Contre-Attaque. Ce choix retardera d'ailleurs la conclusion (jusqu'au 16 décembre prochain) de la saga imaginée par Lucas de quelques heures de visionnage. 

En résumé

Le Machete Order est sans doute l'expérience de visionnage la plus pointue que vous puissiez avoir de la saga  Star Wars. Ce qui fait bon genre dans les cercles appropriés risque de vous grimer en nerd ultime dans les mauvais. À utiliser à vos risques et périls !

4. | Ordres divers et variés

Chapitre IV | Ordres divers et variés

• Ordre Puriste  

IV — V — VI 

Pour vous affranchir d'un nouveau visionnage de la prélogie, ou de protéger les vôtres des trois derniers épisodes en date de Star Wars, rien de tel qu'un petit de marathon de puriste, tel qu'ils se pratique depuis 1983. On commence par Un Nouvel Espoir, on termine par Le Retour du Jedi, et on se contente de cette jolie et complète aventure dans une galaxie lointaine, très lointaine.


• Ordre Miroir 

I — IV — II — V — III — VI  

Revoir les films Star Wars, c'est constater - puisque cela crève les yeux - qu'ils ne cessent de se répondre entre-eux, sur le plan narratif comme le plan esthétique (voir ci-dessous).  Pour mettre en exergue cet aspect essentiel de la saga de George Lucas, il est intéressant de revoir les films en paires, en commençant ainsi par les épisodes I et IV, pour terminer sur III et VI. On pourrait même trouver une variante plus pointue encore à cet ordre en ne (re)voyant aucun Star Wars avant The Force Awakens, histoire de revenir sur tous ses échos aux six films précédents.

• Ordre Clone Wars

I — II — Clone wars — III — IV — V — VI  

Comme nous le disions précédemment, même si George Lucas est la tête pensante des six films sortis à l'heure où j'écris ces lignes, la saga Star Wars est truffée de répliques qui sonnent faux. Outre la précision (a priori légendaire) des troupes impériales, on note surtout l'idée qu'Anakin Skywalker aie été un grand ami d'Obi-Wan Kenobi. Ce n'est pas tellement le cas si on se contente des six métrages, mais ça devient plus évident avec l'ajout de Clone Wars au visionnage. Que vous choisissiez la série (en deux saisons) de Genndy Tartakovsky ou celle (en six saisons) de Dave Filoni, l'expérience est subtilement rallongée, est le lien entre les deux trilogies n'en devient que plus fluide.

Pour faire simple et aller à l'essentiel, ajouter le Clone Wars de Tartakovsky à l'ensemble prend à peine le temps d'un film supplémentaire, et ajoute tellement plus au lien Obi-Wan-Anakin et à la relation amoureuse de ce dernier avec Padmé qu'il serait dommage de s'en priver. 

• Le Phantom Edit

Trouvable un peu partout sur le web, le Phantom Edit est un montage de la prélogie réalisé par des fans, qui entend limiter la casse des préquelles, en raccourcissant leur durée à un peu plus de de deux heures. Trois films en un, en somme, à ceci près que ce montage exclut assez grossièrement la quasi-totalité de La Menace Fantôme (The Phantom Menace en V.O, d'où le titre en forme de jeu de mot de ce montage) pour mieux s'attarder sur le reste. En revanche, le final de ce cut clandestin, très efficace, vaut son coup d'œil. Une alternative assez pointue elle aussi, mais pas inintéressante pour autant.

Chapitre I | Ordre Canonique

Puisque Star Wars a revu sa continuité - ou canon, dans la langue de Shakespeare - pour les besoins de ses futurs films - excluant ainsi presque tout ce qui n'était pas convenable en termes de romans ou de bande-dessinées, par exemple - le plus simple est encore de s'en tenir à l'ordre canonique des choses : autrement dit, commencer par l'épisode I et terminer par l'épisode VI.

I — II — III — IV — V — VI

Les plus 

Evidemment, c'est le moyen le plus limpide de se lancer dans l'aventure Star Wars. C'est aussi l'occasion d'épouser, dans son ensemble, la vision de son créateur George Lucas, qui, si cela avait été possible, aurait commencé  par La Menace Fantôme, premier épisode de la saga. Enfin, regarder les Star Wars dans cet ordre permet également au moins cinéphiles d'entre-nous de commencer sur des bases plus facile d'accès : les effets spéciaux et la construction des films, en principe en tous cas, sont moins datés. Le parfait prétexte pour initier quelqu'un à la saga sans trop l'effrayer.

Les moins

Ce choix a les vifs défauts de ses qualités. Commencer Star Wars par La Menace Fantôme, c'est se heurter à quelques personnages, dont le comic relief alpha Jar Jar Binks, qui peuvent rebuter, voire décourager certains spectateurs. Pour les connaisseurs, c'est aussi débuter avec une entrée un peu fade en attendant le superbe plat principal. De nos jours, dans tous les cas, l'argument technique ou technologique tient de moins en moins. Même les moins cinéphiles des spectateurs ont été habitués à mieux en termes d'effets visuels, quand les avertis savent que les fond-verts à outrance ne sont pas l'avenir de l'industrie Hollywoodienne.

En résumé

La qualité essentielle de cet ordre est et restera de découvrir les Star Wars comme si nous étions l'un des personnages de cet univers, qui grandit avec le spectateur, à chaque nouvel épisode.



Publicité

Podcast 67
Le 14 Dec
19

Wookie Leaks #26 : Star Wars - Les Derniers Jedi,...

Après avoir donné son avis sans spoilers aux côtés de nos confrères de Planète Star Wars, Star Wars en Direct et Star Wars Universe, la rédac'...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Richard Marquand J.J.Abrams Machete order George Lucas Le Retour du Jedi Attaque des Clones Empire Contre-Attaque La menace fantôme Chronologie Ordre dossier Star Wars Irvin Kershner
16 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité