Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
partager cet article
9 /10
On a aimé
• Une équipe de choc, aussi bien devant que derrière la caméra
• C'est très drôle
• Bourré de bonnes références
On a moins aimé
• Une incohérence suite au changement d'ordre des épisodes

Après un premier épisode nous laissant totalement pantois, nous vous avions déjà indiqué à quel point le second épisode de ce retour de X-Files nous avait rassurés. Et c’était rien à côté de "Mulder & Scully meet the were-monster", diffusé en début de semaine, et qui se place instantanément parmi les épisodes les plus cultes de la série.

Caché dans l’ombre pendant longtemps, Darin Morgan nous avait offert quelques-uns des épisodes les plus appréciés des fans de la série, travaillant sur les saisons 2 et 3 de la série. Depuis, on a pu le voir jouer de son génie sur Millennium (autre série de Chris Carter) et Fringe. Mais vingt ans (rien que ça) après avoir quitté X-Files, le petit frère de Glen Morgan, à qui on doit également quelques épisodes cultes, et l’épisode de lundi prochain, revient au scénario tout en se plaçant derrière la caméra pour la première fois.


Le talent de Darin Morgan, c’est de savoir jouer avec le fond et les codes de la série pour raconter des histoires aussi sérieuses que drôles et décalées. Constructiviste dans l’âme, il aime jouer avec les points de vue de ses personnages, chacun se façonnant sa propre réalité autour des événements vécus. « La vérité est aussi subjective que la réalité », déclaraitJose Chung dans Le Seigneur du Magma, chef d’œuvre de fin de saison 3 et dernier épisode en date de Morgan sur la série, en 1996. C’est partant de ce principe que Darin Morgan construit son retour sur fond crise de la quarantaine.

Alors que Mulder est en pleine crise existentielle devant le travail de sa vie, ne voyant plus dans les diverses rumeurs de monstres et de cas étranges que des hasards de la natures ou des coups publicitaires, Scully vient l’embarquer dans une nouvelle enquête. Et devinez quoi ? « It has a monster in it ».

« I forgot how much fun these cases could be. » -Dana Scully

Mais avec Darin Morgan aux commandes, il ne fallait pas s’attendre à une affaire de monstre classique, et on se retrouve embarqués dans la recherche absurde d’un monstre qui l’est tout autant, et qui va renverser les codes habituels de ce genre d’épisodes, de façon très intelligente, tout en tâchant d’offrir un regard pertinent sur la condition du « monstre » dans la société d’aujourd’hui.


Mais au-delà de son sujet principal, ce troisième épisode se démarque dans sa forme, laissant une grande place à l’humour et à l’autodérision, particulièrement envers Mulder et ses travers d’autrefois. Passant du sceptique au croyant à nouveau, Mulder va jusqu’à partir dans un monologue devant Scully, explorant les deux points de vue, se répondant à lui-même dans une scène destinée à symboliser le plaisir des acteurs autant que des spectateurs devant ce retour aux affaires (non classées).

Plus que tout autre épisode, celui-ci se démarquera également par ses acteurs et se ses nombreux clin d’œil au passé de la série. Que ce soit le duo Tyler Labine / Nicole Parker, duo d’éternels drogués de la série (je remercie Guigui pour me l’avoir fait remarquer), l’apparition d’Alex Diakun (dont c’est la quatrième apparition dans un épisode de Darin Morgan), le clin d’œil à Kim Manners, feu réalisateur de la série, ou les différentes allusions à l’histoire des personnages (le chien de Scully, son immortalité, …), et on en passe. Enfin, deux des rôles principaux sont interprétés par Kumail Nanjiani (Sillicon Valley), grand fan de la série qui y consacre d’ailleurs un podcast, et le génial Rhys Darby (Flight of the Concord, Good Morning England), dont le rôle mériterait bien une ou deux nominations.

En réalité, la seule faille qu’on a pu trouver à cet épisode décalé de bout en bout, est son propre décalage au sein de la diffusion. Nous vous indiquions la semaine dernière que l’ordre de diffusion différait de l’ordre de production (le second épisode étant originellement le cinquième, par exemple). Ici, on trouve une incohérence directe entre cet épisode et celui de la semaine dernière. Cela ne gâchera pas notre plaisir, certes, mais c’est dommage. D’autant que ça a tendance à amener une anticipation sur un événement qu’on verra donc logiquement dans les deux prochaines semaines.

Difficilement revenue d’entre les morts, cette saison de X-Files commence à placer haut la barre en nous offrant un casting all-star, aussi bien devant que derrière la caméra. À ce rythme, on ne bouderait pas un renouvellement pour quelques épisodes de plus.


Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
X-Files Chris Carter FOX
5 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité