Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

X-Files saison 10 : entre retour raté et relents de génie

9
evenementsLe 25 Fev
partager cet article

X-Files revient ce soir sur M6, la chaîne qui a grandi avec la série et fait découvrir à la France ce petit bijou télévisuel des années 90. Mais aux USA, la saison 10 s’est terminée lundi dernier, avec un final qui aura déçu de nombreux fans,  nous les premiers.

L’histoire de X-Files aura été chaotique. Enfant de la fin de la Guerre Froide, la série paranoïaque a rapidement connu le succès auprès du public, et ce de façon internationale. Mais l’étirement forcé de son histoire par la Fox aura amené son lot de détracteurs, et décrédibilisé la série aux yeux de nombreux anciens aficionados. On peut alors considérer la série en trois époques, constituées des saisons 1 à 5, puis le film amenant aux saisons 6 et 7, et enfin la partie la moins aimée suite au départ de David Duchovny, les saisons 8 et 9, qui avaient le mérite de nous amener vers une fin, une révélation, et un futur pour Mulder et Scully.

Ramenée sur le grand écran en 2008, la franchise montrait qu’elle n’était alors qu’une exploitation de licence, et laissait les fans dans l’attente de renouveau pour, disons, 2012 et sa date fatidique dans la mythologie de la série (le final de la saison 9 nous apprenait que la colonisation finale des aliens était prévue pour le 21 décembre 2012, date vue par les mayas comme la « fin du monde »).


Mais 2012 est venue et repartie aussi vite que nos espoirs, et on ne se faisait plus trop d’illusion quant au retour de Mulder et Scully, dont les interprètes avaient depuis entamé une seconde carrière chacun dans leur coin. Mais c’était sans compter sur Chris Carter et la Fox, prêts à s’immiscer dans une terrible vague de revival de séries disparues.

L’annonce de X-Files saison 10, qui revenait pour une saison courte, en tablant finalement sur six épisodes, amenait alors son lot de questions. Quid de la date de 2012 ? Quid des Affaires non classées ? Quid de la nouvelle mythologie introduite par les saisons 8 et 9, et l’avènement d’un nouveau complot directement piloté par les aliens ? On ne tarderait pas à avoir de nouvelles réponses.

Un peu plus d’un an plus tard, la saison a enfin été diffusée sur la Fox, engrangeant au passage des résultats d’audience record. Mais nos questions sont loin d’avoir trouvé réponse. À la place, Chris Carter a mis à jour son CV en dirigeant l’intrigue vers quelque chose de neuf, relativement basé sur des pistes déjà lancées, mais qui passent globalement à côté du propos. Son erreur ? Avoir voulu moderniser le message de la série, et s’adapter à un monde qui a fortement évolué au cours des quinze dernières années.

Le terrorisme et la surveillance de masse sont désormais notre lot quotidien, et la peur de l’étranger, de l’alien, a pris une nouvelle forme que celle qu’elle avait en fin de Guerre Froide. L’ennemi a changé de visage, mais Chris Carter s’efforce de placer le visage par-dessus celui de ses anciens hommes de l’ombre, détruisant la cohérence passée et présente de son récit.

On peine à déterminer comment Carter et la Fox ont conçu leur saison, et quelles ont été les contraintes de coupes imposées par un format de six épisodes. Peut-être que le propos aurait été acceptable en lui laissant le temps de se développer, mais ce n’est pas l’approche qui a été choisie. À la place, la Fox a donné la moitié des épisodes à Chris Carter pour développer son histoire, et l’autre moitié à des vétérans de la série, des fan-favorites, pour raconter de nouvelles histoires dans les tons auxquels ils étaient habitués.


Et cette seconde partie a terriblement bien marché. On y retrouve l’ambiance des premières saisons, la subtilité et la mise en forme qui ont fait le succès de la série, agrémentées par plus de vingt ans de maturation du public et des créateurs. L'épisode 3 en particulier se paye le luxe de devenir instantanément culte, et l'un des épisodes les plus drôles et les plus fins de la série. Mais on a le triste sentiment que Chris Carter a été laissé seul dans son coin pour gérer sa partie, sans que quelqu’un ne jette un œil au produit final, ou ne lui remonte les problèmes.

C’est terriblement vraiment sur le premier et le dernier épisode, qui manquent même de cohérence l’un avec l’autre tant ils veulent aller vite et artificiellement amener l’histoire vers de nouveaux horizons. Mais c’est peut-être la Fox qui avait vraiment compris ce qu’attendait le public : un hommage à ce qui faisait le sel de la série autrefois.

À la place, Chris Carter passe à côté des questions que le public se posait, et en amène de nouvelles, auxquelles on se demande vraiment si ça vaut la peine de demander des réponses. X-Files a bien vécu dans les années 90, et aurait dû y rester.


 Retrouvez aussi nos critiques individuelles des épisodes de cette saison :

Épisode 1 : My Struggle
Épisode 2 : Founder's mutation
Épisode 3 : Mulder & Scully meet the were-monster
Épisode 4 : Home Again
Épisode 5 : Babylon
Épisode 6 : My Struggle II


Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
X-Files Chris Carter FOX
9 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité