Actualités > Retour

La série Souls, l'héritage d'une saga

5
DossierLe 14 Avr
partager cet article

Après un Bloodborne nerveux, les équipes de FromSoftware sont de retour cette semaine avec un dernier détour sur leur série principale, Dark Souls. Ce dernier épisode, déjà annoncé comme le dernier de la lignée, devrait faire le bilan des épisodes précédents, dont le gameplay a mué au fur et à mesure de la saga mais aussi clore le scénario ayant pris forme avec Dark Souls premier du nom. Aujourd’hui, pour terminer nos dossiers sur la saga de Hidetaka Miyamoto, faisons ensemble les présentations avec Dark Souls III et les traces des “Souls” dans le paysage vidéoludique.

1. | Dark Souls III, le chapitre final

Chapitre I | Dark Souls III, le chapitre final

Dark Souls un jour, Dark Souls toujours

Apparu sur la toile à cause d’un méchant leak au début de l’été 2015, Dark Souls III a plutôt surpris le monde, qui pensait que FromSoftware profiterait de la récente sortie de Bloodborne sur PS4 pour respirer un peu. Mais non, à la manière des joueurs de la saga, les équipes de FromSoftware sont bien décidées à transpirer pour mener leur série à terme. Si Hidetaka Miyazaki avait laissé Dark Souls de côté pour son deuxième épisode, l’homme à la tête du studio japonais a ressenti l’envie de revenir à ses amours après le développement de Bloodborne, qui l’avait fortement inspiré. La rapidité du développement du titre à donc clairement bénéficié des travaux sur l’exclusivité PS4, qui avait évidemment eu le droit à un tout nouveau moteur graphique pour son arrivée sur next-gen.

Profitant donc d’un tout nouvel habillage technique pour casser les rétines grâce une direction artistique majestueuse, le troisième porteur du titre Dark Souls devrait aussi reprendre l’ADN de son plus grand frère de sang. Hidetaka Miyazaki ne l’a vraiment jamais avoué, mais Dark Souls 2 a clairement souffert de son absence dans le développement, que ce soit dans son level design ou dans l’écriture de son scénario, peut-être moins profond que dans les autres épisodes (mais qui n’en reste pas moins un excellent jeu). Voulant donc finir sur une note de panache, les équipes de FromSoftware reviennent donc une nouvelle fois pour (on l’espère), un baroud d’honneur d’anthologie.


Car une seule chose est plutôt claire à l’heure actuelle : Dark Souls III devrait être le dernier épisode de Dark Souls mais aussi de la formule maintenant en place depuis 7 ans. En effet, Hidetaka Miyazaki l’a rappelé à de nombreuses reprises lors d’interviews ces derniers mois, il est temps pour sa team de tourner la page et regarder vers l’avenir en mettant son talent à l’œuvre sur une nouvelle licence. Il faut évidemment prendre ces paroles avec des pincettes, puisque l’industrie du jeu vidéo (grâce aux gentils éditeurs) a su se montrer plus que maligne pour étirer à l’extrême des licences et en tirer jusqu’à la dernière goutte de sève. Donc si un prochain Dark Souls ne voit pas le jour, il n’est pas impossible de voir débarquer dans le futur le tant attendu Demon’s Souls 2 ou encore une suite à Bloodborne. Une décision qui pourrait s’annoncer assez dommageable tant le dernier opus promet de proposer une conclusion globale à la saga.

2. | Dark Souls III, la synthèse d'une saga

Chapitre II | Dark Souls III, la synthèse d'une saga

Demarkborne Souls

En effet, la promesse alléchante de ce dernier opus n’est pas seulement d’offrir une conclusion à la saga Dark mais bel est bien de reprendre toutes les subtilités de gameplay entreprises à chaque opus pour mélanger le tout. Et on l’espère, en sortir une formule parfaite. En effet, avec un Bloodborne sorti l’année dernière - qui a totalement bouleversé les habitués de la saga avec sa rapidité incroyable et son jeu sur l’esquive - Dark Souls III a donc profité de cet élan pour donner un souffle tout nouveau à la nervosité de son gameplay. Avec des ennemis beaucoup plus nombreux et rapides, il est beaucoup plus difficile de s’appuyer sur ses vieux réflexes et ses habitudes sur les opus précédents. Une nouveauté qui peut donc être vue par certains comme une nouvelle ouverture de la série vers le grand public, mais qui a plutôt pour effet de remettre tout le monde sur un même pied d’égalité. Même si, évidemment, les vétérans du genre s’adapteront plus facilement.

Demon’s Souls fait lui aussi un passage marqué dans la philosophie de gameplay de ce Dark Souls III avec la barre de magie (bleue) de retour à côté des barres de vie et d’endurance. Introduite dans l’épisode sorti seulement sur PS3 en 2009 (et 2010 ici) pour l’utilisation de sorts, celle-ci avait remplacée dès sa suite par des sorts ayant un nombre d’utilisations préétabli, se rechargeant à chaque repos à un feu. En plus de servir à gérer ses sorts, cette nouvelle barre à l’intérêt principal de tirer son utilité d’une nouveauté du jeu : les combats arts. En effet, en plus de leur move set (mouvements) habituels, les armes auront toute une attaque spéciale ou un effet à durée limitée (comme l’augmentation temporelle des dégâts) qui demande donc de consommer de sa petite barre bleue.



Mais pour nuancer cette nouveauté, FromSoftware a créé une nouvelle subtilité de plus. Si jusqu’ici les Fioles d’Estus ne servaient qu’à soigner ses maux physiques, il est maintenant possible de partager son total de fioles entre celles servant pour la vie et la magie. Cette nouvelle idée brillante pourra donc apporter une profondeur aux joueurs préférant par exemple abandonner la récupération de vie avec les fioles pour seulement recharger leur magie et utiliser des sorts de soin.

Mais Dark Souls III est bien évidemment et avant tout la suite de Dark Souls puisqu'elle vous propose de prendre une nouvelle fois le contrôle d’un porteur d’une nouvelle marque maudite, lié à la cendre cette fois, pour arpenter le Royaume du roi Lothric et rallumer le Feu Ancien (une nouvelle fois) en replaçant quatre (et oui, toujours par quatre ils vont) Seigneurs des Cendres sur leur trône, après leur désertion. Si des indices donnent déjà des éléments sur l’époque à laquelle prennent place les événements du jeu, nous ne les évoquerons évidemment pas ici pour garder la surprise à tous les joueurs envieux de découvrir cette nouvelle histoire. Une chose est sûre, les joueurs ayant arpenter Dark Souls I (surtout) et II devraient revoir quelques têtes connues.

3. | L'héritage des Souls

Chapitre III | L'héritage des Souls

Souls & Poivre     

Même si on peut toujours douter que la saga tire sa révérence avec ce Dark Souls III (mais on l’espère), ce qui est sûr, c’est que les équipes de FromSoftware ont d’ores et déjà commencé à plancher sur quelque chose de nouveau puisque c’est Hidetaka Miyazaki qui l’a lui-même annoncé, en promettant une expérience totalement nouvelle pour l'avenir. Ce sous-texte laisse donc penser que le studio ne reviendra pas à ses anciens amours que sont Armored Core ou encore Tenchu pour probablement travailler sur une toute nouvelle licence.

Mais l’ADN de la saga a d’ores et déjà laissé sa trace dans le paysage vidéoludique qui cherche déjà à s’inspirer des Souls pour les adapter à sa sauce. Ce sont d’ailleurs les polonais de CI Games qui ont dégainé les premiers avec Lords of the Fallen sorti sur les consoles next-gen (PS4, Xbox One) et PC en octobre 2014 pour un résultat plutôt assez moyen, la faute à un gameplay assez lourd.



Mais des ersatz de qualité à la saga Dark Souls commencent clairement à voir le jour, notamment avec le titre Salt & Sanctuary, sorti le mois dernier sur PS4 et PC. Adaptation presque littérale de la philosophie de jeu des Souls, le titre en 2D pousse cependant l’hommage à Castlevania encore plus loin en proposant une synthèse parfaite entre les deux licences. La barre de vie, d’endurance, les fioles d’Estus, les âmes (ici appelé le sel) tout y est pour un résultat carrément jouissif qui donnera aux joueurs déjà en manque de Dark Souls (et qui ont fini le troisième épisode très vite) de quoi se retourner. De plus, le jeu reprend certaines des meilleurs idées de Castlevania, notamment l’exploration d’une carte qui demandera plusieurs aller-retours pour découvrir des zones cachées accessibles seulement après l’obtention d’une capacité spéciale comme le double saut ou la possibilité d’inverser le décor. Cette dernière proposition ne laissant d’ailleurs pas insensibles les plus grands fans de Castlevania: Symphony of the Night et son fameux Château de Dracula inversé.

Ce titre n’est pas le seul à surveiller, cependant puisque Tecmo Koei a ressuscité au dernier TGS - et à la grande surprise de tout le monde monde, puisque le titre annoncé en 2004 avait disparu dans les abîmes vidéoludiques, avec notamment The Last Guardian - Nioh. Prenant place dans un univers japonais fantasticoféodal (les néologismes, épisode 2), le jeu de la Team Ninja semble s’être plus que grandement inspiré du gameplay de la série des Souls pour un résultat à l’écran tout à fait alléchant. Il faudra attendre de pouvoir tester le jeu, dont une première alpha publique est prévue dans le courant du mois, pour constater les réels ajouts dans le gameplay par rapport à la licence de FromSoftware mais la marque Souls (et non Sombre) est définitivement ancrée dans le jeu qui proposera des combats intransigeants et des boss très violents.

Ces jeux sont parmi les premiers titres a véritablement transpirer de l’héritage “Souls” et il y a fort à parier qu’avec la sortie de Dark Souls III, ils seront de plus en plus à voir le jour. Pour autant, la saga de FromSoftware restera celle qui a redonné une partie de ces lettres de noblesse au jeu-vidéo en proposant à des joueurs amoureux d’expériences difficiles (mais pas impossibles), d’une écriture demandant de l’investissement et d’une direction artistique presque unique dans le monde du pixel, de s’épanouir. Encore plus fort, en conciliant l’expérience solitaire et le multijoueur non intrusif, le studio japonais a réussi à créer une communauté forte de joueurs qui ont tous mis leurs aptitudes à profit dans le theorycrafting, le speedrun ou l’analyse de l’histoire. C’est cette dimension très communautaire avide d’accueillir de nouveaux joueurs pour débattre de théories sur le lore ou d'autres sujets qui fait des “Souls” une expérience unique qui transcende presque le “simple jeu vidéo” pour porter des réflexions fortes sur ce que doit être un gameplay, un level design, un scénario (etc…) et quelle est la véritable place du joueur dans cette industrie, rapidement devenue avide, délaissant trop vite le gameplay et l’art au bénéfice du profit.

Chapitre I | Dark Souls III, le chapitre final

Dark Souls un jour, Dark Souls toujours

Apparu sur la toile à cause d’un méchant leak au début de l’été 2015, Dark Souls III a plutôt surpris le monde, qui pensait que FromSoftware profiterait de la récente sortie de Bloodborne sur PS4 pour respirer un peu. Mais non, à la manière des joueurs de la saga, les équipes de FromSoftware sont bien décidées à transpirer pour mener leur série à terme. Si Hidetaka Miyazaki avait laissé Dark Souls de côté pour son deuxième épisode, l’homme à la tête du studio japonais a ressenti l’envie de revenir à ses amours après le développement de Bloodborne, qui l’avait fortement inspiré. La rapidité du développement du titre à donc clairement bénéficié des travaux sur l’exclusivité PS4, qui avait évidemment eu le droit à un tout nouveau moteur graphique pour son arrivée sur next-gen.

Profitant donc d’un tout nouvel habillage technique pour casser les rétines grâce une direction artistique majestueuse, le troisième porteur du titre Dark Souls devrait aussi reprendre l’ADN de son plus grand frère de sang. Hidetaka Miyazaki ne l’a vraiment jamais avoué, mais Dark Souls 2 a clairement souffert de son absence dans le développement, que ce soit dans son level design ou dans l’écriture de son scénario, peut-être moins profond que dans les autres épisodes (mais qui n’en reste pas moins un excellent jeu). Voulant donc finir sur une note de panache, les équipes de FromSoftware reviennent donc une nouvelle fois pour (on l’espère), un baroud d’honneur d’anthologie.


Car une seule chose est plutôt claire à l’heure actuelle : Dark Souls III devrait être le dernier épisode de Dark Souls mais aussi de la formule maintenant en place depuis 7 ans. En effet, Hidetaka Miyazaki l’a rappelé à de nombreuses reprises lors d’interviews ces derniers mois, il est temps pour sa team de tourner la page et regarder vers l’avenir en mettant son talent à l’œuvre sur une nouvelle licence. Il faut évidemment prendre ces paroles avec des pincettes, puisque l’industrie du jeu vidéo (grâce aux gentils éditeurs) a su se montrer plus que maligne pour étirer à l’extrême des licences et en tirer jusqu’à la dernière goutte de sève. Donc si un prochain Dark Souls ne voit pas le jour, il n’est pas impossible de voir débarquer dans le futur le tant attendu Demon’s Souls 2 ou encore une suite à Bloodborne. Une décision qui pourrait s’annoncer assez dommageable tant le dernier opus promet de proposer une conclusion globale à la saga.



Publicité

Podcast 65
Le 13 Nov
2

Podcast #35 : rencontre avec 3 éditeurs...

Depuis le dernier salon du livre, plusieurs éditeurs du milieu de la littérature dite "de l'imaginaire" se sont rassemblés pour mesurer la...


Articles liés

auteurs & mots-clés
jeux vidéo Dark Souls Dark Souls II Dark Souls III Bloodborne From Software
5 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité