Actualités > Retour

Ludens : la contre-attaque d'Hideo Kojima

1
ChroniquesLe 07 Jui
partager cet article

À l'approche de l'E3, les annonces en tous genres se font plus intenses dans le milieu du jeu-vidéo. Il est en une, déguisée, qui passionne déjà les fans : celle du nouveau projet d'Hideo Kojima, qui pourrait bien être dévoilé dans quelques jours à Los Angeles. Mais en attendant, jetons un œil aux éléments à notre disposition.

Notons tout d'abord la vitesse à laquelle le créateur de Metal Gear s'est remis sur les rails. Sans doute prêt à tout pour prendre sa revanche sur Konami, qui l'a dépossédé de sa création, le bonhomme affiche une cadence inédite chez lui, puisqu'il est de nouveau impliqué "sur un projet de jeu d'action qui devrait plaire aux fans d'Uncharted 4 et The Division" moins d'un an après Metal Gear Solid 5, nous avait-il dévoilé il y a quelques temps. 

Une activité qui transparaît dans la promotion de sa propre entreprise, Kojima Production, dont le logo et la mascotte ont été dévoilés au cours des dernières semaines. Et puisqu'on parle du créateur le plus cryptique de l'industrie, il y a fort à parier sur des indices distillés dans ces différents visuels, toujours plus précis. Ainsi, ce qui faisait d'abord figure de casque de gladiateur futuriste est vite devenu le haut d'une tenue pressurisée, dont l'occupant a semble-t-il été dévoilé hier. Les plus attentifs d'entre-vous reconnaîtront en effet les yeux de Norman Reedus, acteur de The Walking Dead avec lequel Kojima comptait révolutionner le jeu d'horreur sur Silent Hills, aux côtés d'un certain Guillermo Del Toro.

Avec un peu de chance, ce bon Norman a accepté devenir la mascotte du studio de Kojima, que l'on connaît d'ailleurs sous le nom de Ludens, qui fait sans doute référence à l'expression Homo Ludens, de Johan Huizinga, qui insistait sur l'importance du jeu, en tant que pilier de la culture. Et dans la perspective d'un jeu visiblement orienté vers la science-fiction, "l'homme qui joue" pourrait évidemment représenter une nouvelle caste d'humains, ou une nouvelle étape de notre évolution. D'ailleurs, on remarquera que les différents visuels présentés par Kojima évoquent assez librement la conquête spatiale, tandis que le Twitter de Kojima Production a choisi de renseigner la case "localisation" de son profil par un simple "Earth" (La Terre). Ceux qui le suivent depuis des dizaines d'années savent qu'avec celui que l'on appelle affectueusement Koji', chaque détail compte. 

Deux messages à priori antinomiques, mais on connaît Hideo Kojima, il y a sans doute un lien à faire entre ces éléments. On pourrait ainsi imaginer la reconquête de la Terre par des humains l'ayant quitté il y a quelques siècles de cela. Une hypothèse qui pourrait légitimer la tagline "I'll keep coming" ("je continuerai de revenir" ou plus simplement "je reviendrai toujours") qui désigne sûrement autant le contexte du jeu que l'esprit revanchard de son créateur, habitué au méta-texte !

Maintenant, Kojima a également expliqué que la mascotte ne concernait pas le jeu sur lequel il travaillait en ce moment-même. Une phrase qu'on peut interpréter de bien des manières : est-ce un autre jeu ? Un simple élément, visuel ou narratif, du titre ? Mystère. Mais on imagine que Kojima ne s'amuserait pas à communiquer sur quelque chose d'aussi précis si ça n'avait rien à voir avec le jeu sous sa forme finale. D'autant que le créateur a déjà annoncé qu'il espérait voir sa création devenir une vraie licence, qui se développerait en manga, en anime et en toys : autant de portes ouvertes pour ce cher Ludens, qui selon le producteur Ken-Ichiro Imaizumi, n'est pas un simple screenshot du prochain titre de Kojima. Et selon GameSpot, qui interviewait il y a peu le producteur, cette phrase confirme que Ludens est bien lié au prochain titre du créateur. Il serait simplement un teaser pour le jeu, et non un extrait de celui-ci. Quand on se souvient d'une ancienne déclaration où il jurait avoir en tête une licence plus grande encore que Metal Gear Solid et qu'il espérait pouvoir la réaliser de son vivant, il y a de quoi avoir la tête qui tourne. 

Reste à savoir où et quand débarquera ce projet. On imagine volontiers que les contacts d'Hideo Kojima avec Sony au Japon mais aussi avec Mark Cerny sont un indice en faveur du constructeur japonais, qui aurait tout intérêt à faire du nouveau titre - orienté action rappelons-le - du créateur une exclu pour sa Playstation 4. Une annonce qui ferait grand bruit dans la perspective d'un E3 hélas officieusement déserté par quelques géants de l'industrie, dont EA. On a en tous cas hâte d'en savoir plus sur le projet du maître japonais, qui a sans doute bien des surprises en réserves.

Galerie Photo Ludens : la contre-attaque d'Hideo KojimaLudens : la contre-attaque d'Hideo KojimaLudens : la contre-attaque d'Hideo Kojima

1 commentaire Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité