Actualités > Retour

Les Maîtres de la Science-Fiction #9 : Jonathan Nolan

2
ChroniquesLe 27 Sep
partager cet article

En cette fin de semaine - ou en début de semaine prochaine si vous faites partie de cette catégorie de personnes qui considèrent que le dimanche est le premier jour de la semaine - on découvrira Westworld, une nouvelle production J.J.Abrams, et potentiellement, un nouveau succès mondial pour HBO, qui doit être pressé de renouveler le phénomène Game of Thrones à l'approche de la fin des aventures de Jon Snow. Mais au-delà de son importance industrielle, et de l'adaptation du film de Michael Crichton, auteur de Jurassic Park, Westworld est surtout le dernier bébé de Jonathan Nolan, un bonhomme qui a appris à jouer dans l'ombre de son frère de réalisateur et que nous voulions vous présenter ici. 

Comme Christopher, son grand-frère, Jonathan est né à Londres. Le britannique naîtra d'ailleurs pile à temps pour célébrer le D-Day, lui qui vient au monde le 6 juin 1976, six ans après son frérot. Il n'aura cependant pas le temps de profiter du Royaume-Uni et passera le plus clair de son enfance dans la région de Chicago, où il apprend à faire disparaître son accent britannique naissant. En 1994, Jonathan sortira diplômé de Loyola Academy de Wilmette, dans l'Illinois, avant de prolonger ses études à Washington, dans les murs de la Georgetown University, qui le diplômera en 1999. C'est d'ailleurs à cette date que la carrière de bonhomme commence, en tant que machiniste sur le tournage de Following. C'est donc sur le premier métrage de son grand-frère que le bonhomme commence à se faire un nom.

Mais il faudra attendre la publication de sa nouvelle, Memento Mori, pour voir Jonathan Nolan briller. En effet, ses écrits vont servir d'inspiration à Christopher Nolan pour son second film, Memento, pour lequel il sera crédité comme père de l'histoire originale, et non comme un co-scénariste. N'imaginez pas une quelconque rivalité entre les deux frangins, toutefois, puisque Jonathan et Christopher Nolan seront tous les deux nommés aux Oscars pour leur travail d'écriture sur le film. Un nouveau coup de projecteur qui amène Jonathan à poursuivre sa collaboration avec Christopher sur Le Prestige, qui sera le tout premier métrage co-écrit par les deux frères, et inspiré du roman de Cristopher Priest. Une collaboration qui n'aurait pas dû se faire, à l'origine, mais Christopher Nolan étant occupé par la production d'Insomnia, il avait appelé son frère à la rescousse, sans doute aidé, dans son choix, par le succès critique de Memento. Et pour l'anecdote, si le film avec Guy Pearce adapte la nouvelle de Jonathan, c'est Christopher qui aura l'idée de le tourner dans le sens anti-chronologique, pour vous donner une idée de l'entente créative entre les deux frères.

Mais revenons au Prestige. Ensemble, les deux frangins commencent à se pencher sur l'adaptation des écrits de Priest et notamment à envisager les trois actes du métrage comme un reflet des trois étapes d'un bon tour de magie (la promesse, le tour, le prestige). Hélas, la pré-production de Batman Begins, sur laquelle Christopher s'est engagé, est avancée, et Le Prestige se voit donc repoussé. Ce n'est qu'après les aventures d'un chevalier noir rebooté que Jonathan reprendra le travail, aidé par les constructions du décorateur Nathan Crowley, qui vient bricoler ce qu'il appellera un "scénario visuel" (en fait composé de maquettes) dans le garage des Nolan. Un procédé qui permettra aux deux frères d'avancer plus vite que prévu. Le film sera d'ailleurs un succès, et la collaboration entre les Nolan se poursuivra ainsi sur The Dark Knight puis The Dark Knight Rises - mais pas sur Inception - deux films écrits avec l'aide du scénariste David S.Goyer. Deuxième anecdote au passage, c'est Jonathan Nolan qui travaillera beaucoup sur la psyché du Joker, s'inspirant des deux premiers numéros de la série de comic books Batman (parus en 1940) et de The Teastament of Dr.Mabuse de Fritz Lang pour l'écriture du vilain.

Outre l'écriture des deux derniers Batman de la trilogie de son frère, Jonathan Nolan travaillera également sur le quatrième Terminator, Salvation (ou Renaissance en français), pour lequel il ne recevra toutefois aucun crédit, la faute aux réglementations de la Writers Guild of America. McG, le réalisateur du film, considère toutefois Jonathan comme son "lead writer" (ce qui explique sans doute mon amour sur ce film que tout le monde semble détester), lui qui avait rejoint la production lorsque Christian Bale avait signé pour le rôle de John Connor. Jonathan Nolan avait même été présent sur le tournage pour assister McG et la production. Ce seront toutefois John Brancato et Michael Ferris qui recevront crédit pour l'histoire de cette troisième suite du classique de James Cameron.

C'est peut-être cette expérience qui le conduira à se tourner vers la télévision, où Nolan va se lancer dans la série à succès Person of Interest, dont le pilote est commandé par CBS début 2011, inaugurant cinq futures saisons avec Jim Caviezel et Michael Emerson au casting, notamment. C'est d'ailleurs sur ce projet - l'un des premiers à autant s'intéresser à l'idée de surveillance généralisée - que Jonathan fera la connaissance d'un certain Jeffrey Jacob Abrams, également producteur du show. Ce bon J.J. lui parle alors de son envie d'adapter Westworld, qui perdure depuis les années 1990. Et visiblement, le courant est très bien passé entre les deux hommes, puisqu'ils ont réussi à mettre sur pied, aux côtés de Lisa Joy - la femme de Jonathan, connue pour Burn Notice et Pushing Daisies - ce qui sera sans doute le prochain carton de HBO. On sait d'ailleurs déjà que Jonathan Nolan a mis dans l'écriture dans son écriture de la série (et la réalisation de son pilote) toute une réflexion sur les jeux-vidéo ou encore la gamification (ou ludification en français) de nos sociétés.

Des promesses qui sont au moins aussi alléchantes que l'étaient celles d'Insterstellar, dont le scénario fut également signé par les deux frères Nolan, qui s'inspiraient alors des travaux de Kip Thorne, un physicien théorique qui est également l'un des producteurs du film. Et encore une fois, c'est à Jonathan Nolan que Christopher doit l'idée centrale de son film, puisque le petit frère avait développé le concept derrière Insterstellar dans un premier brouillon datant de 2007. Jonathan Nolan a d'ailleurs doublement rendu service à son frère, sur ce coup, puisque le projet devait d'abord être réalisé par Steven Spielberg avant que Jonathan ne recommande lui-même Christopher comme remplaçant (de luxe). Et si le réalisateur s'est approprié les écrits de son frère, inspiré par la fermeture du programme Space Shuttle de la NASA et l'absence de financements pour une mission sur Mars  (mais aussi Wall-E ou Avatar) on sait qu'Interstellar reste très fidèle à la vision de Jonathan, notamment dans la première partie du film, qui se passe essentiellement sur Terre.

Aux dernières nouvelles, Jonathan Nolan est aujourd'hui impliqué sur les futures saisons potentielles de Westworld, qui pourraient radicalement étendre l'idée originale de Michael Crichton, mais aussi une arlésienne bien connue des fans d'Isaac Asimov : l'adaptation de Fondation, là aussi pour le compte de HBO. On imagine assez bien que la légitimité du second projet et son timing dépendront essentiellement du succès du premier, mais qui sait, la chaîne aux trois lettres rivalisera peut-être avec les moyens hollywoodiens d'ici quelques années. En attendant d'en savoir plus, Jonathan Nolan se tient prêt, lui qui s'émancipe, avec Westworld, d'un grand frère parti voguer sur les eaux de Dunkerque. Reste à savoir si cette émancipation sera seulement éphémère, comme toutes les précédentes, ou si elle profitera à un auteur, scénariste et réalisateur qui jusqu'ici, a tout gagné en jouant dans l'ombre de son grand-frère. Dans tous les cas, on continuera de suivre les aventures des plus britanniques des frères hollywoodiens, qui nous promettent assurément de belles choses, ensemble ou chacun de leur côté.


Publicité

Podcast 46
Le 19 Avr
7

Wookie Leaks #19 - Retour sur la Star Wars...

Attendue de tous depuis son annonce l'année dernière à Londres à la même époque, la Star Wars Celebration Orlando a eu une saveur particulière, entre...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Jonathan Nolan Christopher Nolan Lisa Joy Westworld Terminator : Salvation Les Maîtres de la Science-Fiction SF
2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité