Actualités > Retour

Ce qu'il faut retenir de Star Wars : Catalyst, préquelle à Rogue One

2
ChroniquesLe 17 Nov
partager cet article

A quelques jours maintenant de la sortie du premier spin-off de la saga Star Wars, Rogue One s'offrait un roman en forme de préquelle du côté des Etats-Unis, où Catalyst, c'est son nom, est déjà disponible à la lecture. Et bien évidemment, le roman de James Lucerno a été passé au peigne fin par les fans de Star Wars : on vous propose ainsi un petit résumé des points à retenir ci-dessous, en attendant un nouveau Wookie Leaks sur toute l'actualité récente de la saga.

Attention toutefois, ce qui suit peut-être considéré comme un nid à spoilers sur le film. On vous indiquera donc à deux reprises la sensibilité des éléments décrits par James Lucerno dans Catalyst !
 

- Attention aux spoilers mineurs sur Rogue One - 

 

• Les Erso

On apprend dans le roman que Galen Erso, père de Jyn Erso incarné par Mads Mikkelsen dans Rogue One, est en fait un éminent scientifique reconnu par ses pairs comme LE spécialiste de l'utilisation de certains cristaux bien précis. Et comme on pouvait s'y attendre, il s'agit des cristaux Kyber, qui servent de cœur aux sabres-laser. Mais avant d'en arriver là, Galen a grandi dans les milieux difficiles de la planète Grange, pour se faire remarquer par un programme scolaire logé sur la planète Brentaal, qui forme tous les petits génies de la galaxie à être les scientifiques de demain.
 

 
Un programme qui mena Galen Erso jusqu'à Coruscant, alors en pleine Guerre des Clones. N'étant pas intéressé par les utilisations militaires de la science, Erso cherchera pourtant vite à quitter la capitale pour un boulot plus tranquille, et avec un seul but en tête : trouver une source d'énergie propre pour la galaxie. Seul problème, Valt, la planète sur laquelle il s'isole pour ses recherches, finira par rejoindre le camp des séparatistes. Heureusement, il peut  à chaque moment compter sur sa femme, Lyra, une idéaliste fascinée par et même convertie à la Force (mais pas à son utilisation).

• Orson Krennic

D'après les trailers de Rogue One, la famille Erso est directement liée à Orson Krennic, incarné par Ben Mendelsohn. Et il se trouve que le roman Catalyst nous confirme ce lien. Comme Galen, Orson faisait partie d'un programme recrutant de jeunes scientifiques en herbe, et c'est d'ailleurs là que les deux hommes se sont rencontrés, ce qui fait effectivement de Krennic un méchant ne portant pas de gants blancs, comme l'avait expliqué Gareth Edwards. Inquiet du sort de son ami Galen, Orson Krennic finira par faire libérer la famille Erso de la planète Valt.
 

 
Mais bien évidemment, son acte n'est pas tout à fait désintéressé : Orson Krennic va en effet offrir à Galen Erso un job de rêve, à savoir travailler sur les fameux cristaux Kyber pour une énergie propre. Mais ce poste cache en fait une future application militaire, que Lyra et Galen vont finir par découvrir. C'est alors que Krennic révèle son vrai visage, celui d'un manipulateur qui depuis la fin de la Guerre des Clones (si ce n'est avant, la timeline serait assez confuse au sein du roman) cherche à gagner sa place dans le programme de construction de l'Etoile Noire.

• La construction de l'Etoile Noire

On l'appelle officiellement Death Star, même en français, mais qu'importe, la station est déjà, même sans armes, en pleine construction dans le roman, ce qui semble légèrement corriger l'un des derniers plans de La Revanche des Sith. Dans tous les cas, la station spatiale s'apprête à être complétée par l'ajout de son arme la plus terrifiante, sur laquelle Galen Erso travaille malgré lui, pendant un certain temps, jusqu'à ce sa femme et lui se rendent compte des ambitions de Krennic. Sachant que Lyra, adepte des voies de la Force, remarque d'ailleurs assez vite que les cristaux utilisés par son mari pour ses recherches sont taillés comme ceux des sabres-laser, ce qui implique qu'il ont été pris sur des Jedi défunts. Mais le scientifique travaillant également sur un cristal géant - celui présenté par un épisode avorté de Clone Wars - on imagine que le couple ne comprend pas immédiatement pour qui il travaille réellement.
 

 
Pour l'Empire, bien évidemment. Ce qui n'empêche pas Krennic d'avoir des rivaux, toutefois. On comprend en effet, dans le roman, qu'Orson est en concurrence directe avec le Moff Tarkin, qui n'a pas encore son titre de "Grand Moff" mais qui a déjà été nommé responsable de l'Etoile Noire, un poste que Krennic désirait plus que tout. Mais notre impérial en cape devra se contenter du titre de Directeur des Armes Expérimentales, armes qu'il essaie justement de rendre plus stables et plus utiles pour les besoins de l'Empire et de sa Death Star. Seulement, les Erso finiront par échapper à son contrôle et à fuir. Or, sans Galen, la position de Krennic s'avère plus fragile encore, et lorsqu'il les mène seul, les expériences sur les cristaux se soldent par des échecs façon Tchernobyl. Et on imagine que c'est pourquoi il ira chercher Galen une nouvelle fois et de force dans le film de Gareth Edwards.
 

- Attention à un spoiler majeur sur Rogue One -

 
Comment les Erso ont-ils pu échapper à la surveillance de Krennic et de l'Empire sur Coruscant ? La réponse à un nom, celui de Saw Gerrera, incarné par Forest Whitaker dans le film. En effet, c'est bien ce rebelle de la première heure, qui combat l'Empire dès ses débuts - on nous explique d'ailleurs que les impériaux ont l'habitude de cacher des armes sur des planètes civiles pour les accuser de trahison et mieux les contrôler (ça vous rappelle quelque chose ?) - qui aide la famille à s'exfiltrer de la planète-capitale via un contrebandier proche de Lyra Erso.
 

 
Le roman met en scène Gerrera dans ses dernières pages, et nous explique notamment que le rebelle emmène lui-même les Erso sur une planète nommée Lah'mu avant de leur offrir les moyens de le contacter. Il semblerait que Jyn (Felicity Jones) connaisse donc déjà Saw Gerrera dans le film de Gareth Edwards. A ce titre, peut-être s'adressera-t-elle à lui pour des raisons plus précises qu'on aurait pu s'y attendre.
 
La réponse sera à découvrir dès le 14 décembre prochain dans les salles.

Source
 
Galerie Photo Ce qu'il faut retenir de Star Wars : Catalyst, préquelle à Rogue One

2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité