Actualités > Retour

Star Wars : les vraies guerres qui ont inspiré celle des étoiles

11
DossierLe 13 Dec
partager cet article

Si vous faîtes partie du club très étendu des fans de Star Wars, vous avez peut-être déjà entendu ce débat concernant la traduction française du titre de la saga : La Guerre des Étoiles. Pour certains aficionados et quelques linguistes en herbe, il s'agit d'un contre-sens, et le titre exact serait plutôt "Les Guerres de l'Étoile", évidemment en référence à l'enjeu du premier film, à savoir la destruction de l'Étoile Noire (ou Death Star), engin sur lequel nous reviendrons bientôt.

La réflexion vaut ce qu'elle vaut et vous avez sans doute déjà votre avis sur la question, mais elle a en tous cas le mérite de nous mener vers un autre sujet : l'importance des conflits armés dans la saga Star Wars. Comme vous le savez, nombre de guerres jouent un rôle central dans l'histoire de cet univers, mais étrangement, il aura fallu attendre cette année et la sortie de Rogue One pour voir les soldats qui les combattent sur le devant de la scène. Après tout, la prélogie mettait deux épisodes à déboucher sur la fameuse Guerre des Clones avant de la confier à des séries spin-off (Clone Wars puis The Clone Wars), la trilogie ne nous montre que trois batailles et la postlogie s'intéresse d'avantage aux conséquences d'une sorte de Guerre Froide qu'à ses forces armées à proprement parler.

Et en décrivant le contexte géo-politique de The Force Awakens, j'ai justement mis le doigt sur une idée bien précise : l'influence des guerres de l'histoire "avec un grand H" sur celle de Star Wars, qui sera le sujet du premier de nos dossiers pour cette semaine spéciale Rogue One.

1. | La Seconde Guerre Mondiale

Chapitre I | La Seconde Guerre Mondiale

Le second conflit mondial est bien évidemment celui qui a le plus inspiré la saga Star Wars. Notamment parce qu'il a influencé l'histoire de George Lucas, mais aussi toute l'esthétique de son univers, que les idées viennent directement du réalisateur ou de ses plus proches collaborateurs, dont le génial Ralph McQuarrie, qui sera à l'honneur cette semaine sur SyFantasy

Mais revenons sur l'influence de la seconde guerre mondiale. On pourrait commencer en dressant une liste de similitudes entre l'Empire de la trilogie originale et l'Allemagne nazie. L'ascension au pouvoir de Palpatine étant un miroir à peine déformant de celle d'Adolf Hitler dans l'entre-deux guerres. Le terme Stormtrooper étant d'ailleurs une traduction approximative de Stumabteilung, ou SA, les troupes paramilitaires qui accompagnèrent Hitler au pouvoir avant d'être remplacées par les SS. Les costumes des personnages impériaux rappellent également l'Allemagne Nazie puisque le casque de Dark Vador est une rencontre entre le Kabuto japonais (porté par les samouraïs) et le Stahlhelm allemand (porté par les troupes de la première et seconde guerres mondiales), par exemple, ou que les officiers de l'Empire portent des casquettes et des pantalons rappelant ceux des troupes allemandes.


L'influence de la seconde guerre mondiale sur Star Wars ne se limite toutefois pas à l'Empire puisque l'héroïsme des pilotes de l'Alliance Rebelle évoque directement la fascination du public à l'égard des aviateurs lors de la seconde guerre mondiale. Une admiration qui été toléré parce que les pilotes n'avaient pas, techniquement parlant, de sang sur les mains, et qu'ils représentaient une certaine forme de résurgence des idéaux chevaleresques. Et puisqu'on est du côté de la Rébellion, rappelons que la parade finale du premier Star Wars reprend directement des plans du film de propagande allemand de Leni Riefenstahl, Le Triomphe de la Volonté. Ce qui symboliquement, pourrait nous indiquer que les Rebelles ne sont pas non plus parfaitement innocents. Maintenant, la dominance de blanc et l'humano-centrisme rencontrés chez les troupes de l'Empire nous indiquent clairement qu'il s'agit-là de fascistes n'appréciant guère leurs voisins extraterrestre, uniquement représentés du côté de l'Alliance Rebelle, exception faite du Grand Admiral Thrawn, tout récemment.

Les fans des props et costumes de la saga savent aussi que nombre d'armes et d'équipements portés par les troupes de la trilogie originale sont inspirées voire directement basées sur ceux de la seconde guerre mondiale. En effet, à l'époque où étaient tournés les premier Star Wars, il était facile de mettre la main sur des stocks d'armes issus du conflit pour en faire des accessoires inoffensifs en une ou deux modifications. L'un des exemples les plus connu étant l'A280 Blaster Rifle, directement basé sur le Sturmgewehr 44, considéré comme le premier fusil d'assaut du monde. Sans tomber dans des détails morbides sur d'armes à feu, on peut aussi mentionner que la présence de très nombreux cockpits dans les vaisseaux de Star Wars rappelle directement les engins de la seconde guerre mondiale (comme le B17 dans le cas du Faucon Millenium) Ou encore que que la planète Hoth est nommée d'après un général allemand. 


Bien d'autres parallèles entre le second conflit peuvent être dressés. Certains concernent d'avantage le style de réalisation de George Lucas, spécifiquement inspiré de films sur la seconde guerre mondiale (comme vous le verrez ici), d'autres relèvent plus de la coïncidence, comme le fait que le Danemark et les Pays-Bas furent libérés un 4 mai de l'Allemagne nazie. Mais il nous faut avancer vers d'autres conflits qui auraient eux aussi pu influencer Lucas et ses équipes dans la création de l'univers Star Wars.

2. | Le Vietnam

Chapitre II | Le Vietnam

Peu de gens le savent, mais George Lucas est très impliqué dans un film de guerre particulièrement culte, Apocalypse Now. Associé de Francis Ford Coppola - qui finira par réaliser le film - au sein de la maison de production American Zoetrope, Lucas a en effet travaillé sur le scénario du métrage et était même un temps pressenti comme réalisateur pour le projet, avant qu'il ne le laisse à son ami et partenaire, suite à des différends créatifs et l'envie de se lancer à fond sur un univers de science-fiction qui allait devenir Star Wars.


Ce qui ne l'empêcha pas d'être très influencé par la Guerre du Vietnam, malgré tout. D'une part parce que George Lucas était contre l'intervention des Etats-Unis sur place, d'autre part parce que ses conversations avec Coppola ont fini par déteindre sur son univers de science-fiction. En 2004, Lucas déclarait ainsi que la figure de l'Empereur, qu'on comparait précédemment à Hitler, est en fait directement inspirée de Richard Nixon, qui tentait de briguer un nouveau mandat lorsque le réalisateur couchait Star Wars sur le papier.

Par ailleurs, l'affrontement entre le Vietcong et les forces américaines peut être comparé à bien des batailles de l'univers de Star Wars. En soit, ne serait-ce que l'utilisation de techniques de guérilla par la Rébellion contre l'Empire évoque déjà assez largement la guerre du Vietnam. Mais on sait également que les Ewoks et leur victoire sur un adversaire supérieur en nombre et en technologie ont été influencés par le combat du Vietcong. Comme les combattants de cette organisation, d'ailleurs, les petites boules de poils on en effet utilisé leur connaissance du terrain et leur capacité à s'y camoufler pour triompher d'un ennemi que tout le monde considérait déjà vainqueur.


Enfin, comme dans le cas de la Seconde Guerre Mondiale, l'esthétique de la Guerre du Vietnam, telle que présentée par les médias mais aussi l'art et notamment son septième représentant,  a elle aussi influencé plusieurs designs de la saga. Beaucoup estiment ainsi que les Republic Gunships et leurs portes latérales rappellent directement le Bell UH-1 Iroquois, ou Huey, hélicoptère emblématique de la Guerre du Vietnam (première image). Plus récemment, Rogue One a prolongé l'influence de cette esthétique en habillant le commando de Jyn comme des G.I. bloqués dans la jungle ou en nous offrant un nouveau vaisseau ressemblant lui aussi à un hélicoptère employé au Vietnam, le U-Wing (seconde image). Certains plans aperçus dans les tailers évoquent également l'utilisation du Napalm grâce à des flammes dont les couleurs jurent radicalement avec le décor aqueux de la planète Scarif, dont le nom semble d'ailleurs inspiré d'un village Islandais où tournait la production. Rien à voir donc.

3. | La Guerre Froide

Chapitre III | La Guerre Froide

Nous parlions du Vietnam et de Nixon, et il convient d'étendre un peu l'échelle pour prendre en considération l'intégralité de la Guerre Froide, dont Star Wars emprunte bien des aspects. Et une fois n'est pas coutume, commençons par le plus récent avec The Force Awakens, dont le contexte politique n'est pas sans rappeler celui de la Guerre Froide, avec la présence de deux blocs qui n'osent pas s'affronter directement, jusqu'à un certain point : l'utilisation du Starkiller dans le film de J.J.Abrams

Certes, il faut avoir lu des séries de comics comme Poe Dameron ou des romans comme Blood Line pour le comprendre pleinement, mais la postlogie est très clairement une Guerre Froide qui aurait dérivé vers l'utilisation de l'arme nucléaire. Elle dresse même des connexions avec l'influence de la Seconde Guerre Mondiale sur Star Wars puisque les forces du général Organa son nommées La "Résistance", et qu'elles chassent les Impériaux et Néo-impériaux comme certains résistants chassaient les Nazis bien après le 8 mai 1945.

Pour revenir sur la Guerre Froide en elle-même ,il faut bien évidemment évoquer la terreur provoquée par la menace de l'arme atomique, on ne peut mieux incarnée par l'Étoile Noire, qui est effectivement un engin chargé de tenir "les systèmes séditieux" par la peur. Mais ironie du sort, quelques années après la sortie de Star Wars, la SDI (pour Strategic Defence Initiative), programme de défense des Etats-Unis, sera surnommé "programme Star Wars" par le président Reagan.

Voilà qui boucle parfaitement la boucle, même si on pourrait également ajouter que l'un des enjeux de Rogue One est justement l'élaboration du laser de l'Étoile Noire, qu'on pourrait voir comme une métaphore à la course aux armes nucléaires ayant eu lieu pendant la Guerre Froide.

4. | Quid de la Guerre des Clones

Chapitre IV | Quid de la Guerre des Clones

Pour terminer ce dossier, renversons un peu la routine et demandons-nous quels conflits auraient pu inspirer celle qui s'impose comme LA guerre la plus importante de la saga Star Wars : la Guerre des Clones, absente des chapitres précédents (ou presque), comme les plus attentifs l'auront remarqué. Et pourtant, elle a fait l'objet de deux séries télévisées, une en comic books et fut brièvement mise en scène dans l'Attaque des Clones comme La Revanche de Sith.

Et si les parallèles entre la Guerre des Clones et les conflits de notre monde sont plus complexes à dresser qu'à l'accoutumée, c'est peut-être parce que l'affrontement entre la République et les Séparatistes est moins manichéen qu'on peut le penser. Au cœur de ce duel entre deux super-puissances (qui peut donc rappeler la Guerre Froide) réside la question du libre-arbitre des planètes de l'univers Star Wars, qui doivent, au choix, respecter les règles établies par Coruscant ou les envoyer valser, mais à condition de soutenir l'effort de guerre Séparatiste

Une situation qui n'est pas sans rappeler celles des colonies après la Seconde Guerre Mondiale, elles qui tentaient de s'émanciper du pouvoir central (ici Coruscant) d'une manière ou d'une autre. De leur (légitime) envie d'indépendance pouvait toutefois naître des courants radicaux, qui pourraient, dans l'univers de Star Wars, être représentés par les Séparatistes et leur armées. On peut donc imaginer que la Guerre des Clones tient un peu des nombreuses guerres d'indépendance qui ont suivi le second conflit mondial, d'ailleurs directement représenté dans bien des épisodes de Clone Wars, dont ceux composant l'arc narratif Malevolence, qui imitait la traque et la destruction du cuirassé Bismarck, coulé en 1941.

Puisqu'on parle d'indépendance, quelques historiens et certains fans ont également comparé Star Wars à la Guerre d'Indépendance Américaine, qui voyait les Etats-Unis s'extraire du pouvoir de l'Empire Britannique. Outre le titre du régime, qu'on retrouve chez la Couronne et chez Palpatine, on peut en effet noter que la façon dont sont présentés les Rebelles rappelle effectivement souvent les indépendantistes américains. Si bien qu'Irvin Kershner voulait commander aux figurants impériaux un accent britannique et aux extras Rebelles un accent américain pour appuyer la métaphore lors du tournage de l'Empire Contre-Attaque. Et s'il fonctionne assez bien avec la trilogie originale, en revanche, le calque s'applique assez mal sur La Guerre des Clones puisque les peuples rejoignant les Séparatistes le font pour des raisons très variées, et pas uniquement pour s'assurer une indépendance.

La Guerre des Clones évoque donc peut-être plus la Guerre du Golfe et les conflits au Moyen-Orient qui ont commencé avec la présidence de Bush père. Beaucoup voient d'ailleurs la prélogie comme une réaction à l'ère Bush là où la trilogie originale réagissait à l'ère Nixon. Et effectivement, on remarque que l'esthétique séparatiste comporte quelques éléments issus de représentations (forcément biaisées) de ce qu'on appelle (à la légère) l'Orient, notamment du côté du récent comic book Kanan : The Last Padawan ou dans plusieurs épisodes de la seconde série Clone Wars. De plus, il convient de rappeler que les fondations des Séparatistes sont posées par des organisations comme la Confédération du Commerce, le Techno-Snydicat ou encore Le Clan Bancaire, autant de noms qui rappellent presque grossièrement l'intérêt des grosses corporations ou des puissants dans la précipitation d'une guerre.

5. | Conclusion

Chapitre V | Conclusion

Dans une interview donnée au Boston Globe en 2005, George Lucas révélait adorer l'histoire, et expliquait que si l'essence de Star Wars était mythologique, son contexte politique et social sont eux, historiques. Si la Guerre des Étoiles s'inspire donc à ce point de conflits réels, ce n'est pas seulement parce qu'elle met en scène des personnages employant toutes sortes d'armes pour défendre leurs idées. C'est aussi parce que le créateur de Star Wars est profondément épris de l'histoire avec un grand H.

Et puisque malheureusement, celle-ci s'est fondée sur de trop nombreuses guerres et ne laisse survivre que la philosophie des vainqueurs, la saga Star Wars, en s'inspirant de l'histoire, nous présente effectivement des conflits majeurs. Mais la beauté de cet univers est de savoir s'équilibrer : avec d'un côté, des détails qui ne trompent pas, comme l'esthétique des véhicules, des costumes ou des armes de la saga, et de l'autre, des messages politiques à peine dissimulés dans les images fortes des sept - bientôt huit - films Star Wars, en témoigne le commando rassemblé par Jyn Erso dans Rogue One, uniquement composé de minorités face à Empire tout blanc et tyrannique. Un exemple qui n'est forcément pas laissé au hasard, mais qui n'est jamais que l'une des nombreuses positions politiques prises par la saga au fil des ans, n'en déplaise aux utilisateurs du récent hashtag #DumpStarWars, qui regrette un temps qui n'a jamais existé : celui où Star Wars était apolitique. Un non-sens total quand on sait que la franchise a forgé sa légende en s'inspirant de faits bien réels.

Chapitre I | La Seconde Guerre Mondiale

Le second conflit mondial est bien évidemment celui qui a le plus inspiré la saga Star Wars. Notamment parce qu'il a influencé l'histoire de George Lucas, mais aussi toute l'esthétique de son univers, que les idées viennent directement du réalisateur ou de ses plus proches collaborateurs, dont le génial Ralph McQuarrie, qui sera à l'honneur cette semaine sur SyFantasy

Mais revenons sur l'influence de la seconde guerre mondiale. On pourrait commencer en dressant une liste de similitudes entre l'Empire de la trilogie originale et l'Allemagne nazie. L'ascension au pouvoir de Palpatine étant un miroir à peine déformant de celle d'Adolf Hitler dans l'entre-deux guerres. Le terme Stormtrooper étant d'ailleurs une traduction approximative de Stumabteilung, ou SA, les troupes paramilitaires qui accompagnèrent Hitler au pouvoir avant d'être remplacées par les SS. Les costumes des personnages impériaux rappellent également l'Allemagne Nazie puisque le casque de Dark Vador est une rencontre entre le Kabuto japonais (porté par les samouraïs) et le Stahlhelm allemand (porté par les troupes de la première et seconde guerres mondiales), par exemple, ou que les officiers de l'Empire portent des casquettes et des pantalons rappelant ceux des troupes allemandes.


L'influence de la seconde guerre mondiale sur Star Wars ne se limite toutefois pas à l'Empire puisque l'héroïsme des pilotes de l'Alliance Rebelle évoque directement la fascination du public à l'égard des aviateurs lors de la seconde guerre mondiale. Une admiration qui été toléré parce que les pilotes n'avaient pas, techniquement parlant, de sang sur les mains, et qu'ils représentaient une certaine forme de résurgence des idéaux chevaleresques. Et puisqu'on est du côté de la Rébellion, rappelons que la parade finale du premier Star Wars reprend directement des plans du film de propagande allemand de Leni Riefenstahl, Le Triomphe de la Volonté. Ce qui symboliquement, pourrait nous indiquer que les Rebelles ne sont pas non plus parfaitement innocents. Maintenant, la dominance de blanc et l'humano-centrisme rencontrés chez les troupes de l'Empire nous indiquent clairement qu'il s'agit-là de fascistes n'appréciant guère leurs voisins extraterrestre, uniquement représentés du côté de l'Alliance Rebelle, exception faite du Grand Admiral Thrawn, tout récemment.

Les fans des props et costumes de la saga savent aussi que nombre d'armes et d'équipements portés par les troupes de la trilogie originale sont inspirées voire directement basées sur ceux de la seconde guerre mondiale. En effet, à l'époque où étaient tournés les premier Star Wars, il était facile de mettre la main sur des stocks d'armes issus du conflit pour en faire des accessoires inoffensifs en une ou deux modifications. L'un des exemples les plus connu étant l'A280 Blaster Rifle, directement basé sur le Sturmgewehr 44, considéré comme le premier fusil d'assaut du monde. Sans tomber dans des détails morbides sur d'armes à feu, on peut aussi mentionner que la présence de très nombreux cockpits dans les vaisseaux de Star Wars rappelle directement les engins de la seconde guerre mondiale (comme le B17 dans le cas du Faucon Millenium) Ou encore que que la planète Hoth est nommée d'après un général allemand. 


Bien d'autres parallèles entre le second conflit peuvent être dressés. Certains concernent d'avantage le style de réalisation de George Lucas, spécifiquement inspiré de films sur la seconde guerre mondiale (comme vous le verrez ici), d'autres relèvent plus de la coïncidence, comme le fait que le Danemark et les Pays-Bas furent libérés un 4 mai de l'Allemagne nazie. Mais il nous faut avancer vers d'autres conflits qui auraient eux aussi pu influencer Lucas et ses équipes dans la création de l'univers Star Wars.



Publicité

Podcast 56
Le 13 Aou
7

Wookie Leaks #22 : les séries Clone Wars

Il est de retour ! Après (presque) deux mois d'absence, votre podcast spécialement consacré à Star Wars revient avec un vingt-deuxième numéro, qui...


Articles liés

auteurs & mots-clés
dossier Star Wars Guerre Faits Réels Rogue One Rogue One : A Star Wars Story Semaine spéciale George Lucas Histoire
11 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité