Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

American Gods S01E01, la critique

3
ReviewLe 02 Mai
partager cet article
7 /10
On a aimé
• Une réussite esthétique
• Très fidèle au roman et à son propos
• Que de l'amour pour Ian McShane
On a moins aimé
• Des effets spéciaux pas toujours réussis
• Les scènes de combats

Très attendue par les fans du roman de Neil Gaiman, la série American Gods a débarqué dimanche soir sur la chaine Starz pour notre plus grand plaisir.

Le développement du show remonte à loin. En 2011, Neil Gaiman annonce qu'un projet de série autour de son livre est en cours de développement chez HBO. Malheureusement, le projet ne se fera pas à cause des divergences créative entre l'auteur et le network américain.
La série est réanimée en 2014 par Bryan Fuller et Michael Green qui annoncent développer la première saison au côté de Neil Gaiman pour le compte de la chaîne américaine Starz. Et c'est trois ans après qu'arrive enfin le premier épisode du toujours aussi actuel roman de l'auteur anglais.



La série s'ouvre sur un générique ultra coloré mêlant des représentations de toutes les religions et des objets technologique du quotidien. Le ton est donné d'office pour la nouvelle production de Bryan Fuller, l'esthétisme et le symbolisme seront mis au centre de l'intrigue et serviront la narration comme à l'accoutumé dans les productions du showrunner
Et on en attendait pas moins pour cette adaptation d'un roman dont l'un des pivots essentiels est de nous questionner sur notre le rapport que nous entretenons avec les nouvelles technologies qui, peu à peu, ont remplacé les Dieux et Déesses de nos mythologies.

D'ailleurs, American Gods, de quoi ça parle ? La premier épisode de la série reprend les premiers chapitres du roman, mettant en scène Shadow Moon, un homme fraichement relâché de prison pour se rendre à l'enterrement de sa femme récemment décédée. Suite à un concours de circonstances, il va rencontrer Mr Wednesday qui va lui proposer un job que Shadow refusera dans un premier temps du moins...
L'intrigue peut sembler basique décrite de cette façon mais croyez moi, il n'en est rien. Chacun des protagonistes de la série est une représentation divine de l'ancienne ou de la nouvelle époque, préparant un conflit qui déterminera qui aura la priorité de culte chez les humains. Ce qui, dans le roman, donne un récit riche et dense que l'on retrouve dans ce premier épisode. Les intrigues se croisent, les scènes s'enchaînent permettant des changements d'ambiance et de poser les bases de l'univers de la série.



Du point de vue de la réalisation, c'est David Slade, réalisateur de Hard Candy et de cinq épisodes de Hannibal à qui incombe la responsabilité du premier épisode. Le résultat est d'un point de vue visuel plutôt réussi, avec l'utilisation de jeux de contrastes sur les différentes couleurs et ralentis, non sans rappeler le style d'un certain Zack Snyder.  
Malgré cette réussite, il est à noter que ce premier épisode souffre de son budget dans la plupart des effets spéciaux qui paraissent malheureusement un peu cheap. Les séquences de combats ne sont également pas des plus réussies car filmées de très près rendant l'action assez illisible par moments.



Le casting quand à lui est pour le moment plutôt convaincant et correspond assez bien à l'image que l'on pouvait se faire à la lecture du livre. Mentions spéciales à Ian McShane qui cabotine dans son rôle de Mr Wednesday et que l'on attend avec impatience dans la suite de la série ainsi que Yetide Badaki qui devrait incarner une Bilquis ultra sensuelle dans la suite des épisodes.



Comme à l'accoutumée, Bryan Fuller livre une production à l'esthétisme très travaillée et dans laquelle le symbolisme se fonde dans la narration. Il n'en fallait pas moins pour rendre hommage au roman culte de Neil Gaiman qui, on l'espère, retrouvera un regain d'intérêt des lecteurs au visionnage de ce premier épisode disponible en France sur le service vidéo à la demande d'Amazon. 
Le récit de l'auteur étant de base assez fort pour tenir en haleine le lecteur sur plus de 700 pages, il n'y a pas de raison que la suite de la série ne soit pas du même acabit. On attend donc impatiemment le prochain épisode !

Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
American Gods Bryan Fuller Ian McShane
3 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité