Actualités > Retour

Tout Au Milieu Du Monde, la critique

2
ReviewLe 19 Mai
partager cet article
8 /10
On a aimé
• L'objet livre
• Le mariage réussi entre texte et illustration
• L'ambiance
• La fin
On a moins aimé
• Pour être tatillon : Une à deux fois l'intégration du dessin au texte gêne un peu la lecture

Un terrible mal semble planer sur la tribu des Yereva. Les animaux naissent difformes, les récoltes sont moindres, mais plus grave encore la relique qui protège le village est en train de pourrir. Amouko, le vieux chamane, accompagné par son apprenti Ushang et par la chasseresse Soha doit se rendre au cimetière des colosses, là où les dieux sont allés périr pour tenter de conjurer la malédiction.

Les éditions des Moutons Électriques publient un livre qui ne passe pas inaperçu sur l’étal des libraires avec sa couleur rouge qui frappe le regard. Il suffit d’en feuilleter quelques pages pour se dire que l’on tient entre les mains un roman très singulier.

Ce court récit est concentré sur la quête des trois protagonistes en territoire hostile. Des visions et des rêves mystiques viendront entrecouper le fil de l’intrigue. Même si au départ cette alternance permet de donner du corps à cet univers, son utilisation est quelque peu troublante, car elle syncope l’action. Ces décrochages chamaniques prendront vraiment un sens particulier lorsqu’ils justifieront une sorte de « Spiritus » Ex Machina qui rebattra les cartes dans la relation entre les personnages.

 

Écrit à quatre mains par Julien Bétan et Mathieu Rivero, cette histoire aux accents préhistoriques est rehaussée par des illustrations de toute beauté. Le dessin de Melchior Ascaride se marie à merveille avec le texte. Il est fait de contours et de pleins comme des ombres chinoises. Son trait se rapproche à la fois de l’art pariétal des hommes primitifs et du travail de Michel Ocelot sur les dessins animés Kirikou ou Les Contes de la Nuit. Il possède un fort pouvoir d’évocation et guide l’imaginaire du lecteur sans venir le supplanter. Mais il n’a pas qu’une simple fonction illustrative. Il prendra le pas sur les mots et assurera une part narrative en concluant le récit de la plus belle des manières.

 

Tout Au Milieu du Monde est un livre qui frappe tout d’abord comme objet. Le mariage entre le texte et le dessin ravit le regard dès que l’on commence à tourner les pages. Ce roman court concentre une trame assez resserrée sur la quête des trois personnages entrecoupée par quelques passages mystiques. Toute l’intrigue converge vers une fin remarquable qui justifie à elle seule de découvrir cette histoire.

(Crédits images : Les Moutons Électriques)

Galerie Photo Tout Au Milieu Du Monde, la critique

2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité