Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Game of Thrones, S7E2 - le récap'

8
ReviewLe 25 Jui
partager cet article
7 /10
On a aimé
• Les choses s'accélèrent déjà
• Des têtes tombent !
• Les conflits internes du Nord
On a moins aimé
• Les châteaux éclairés à la bougie
• "Le concours de souffrance"
• Trop de cours de stratégie

Après un premier épisode qui posait plutôt bien les bases de cette septième saison, Game of Thrones revenait hier sur OCS et dimanche sur HBO avec un nouvel opus, qui a eu tôt fait de renforcer les alliances présentées la semaine dernière, avant de faire tomber quelques têtes. Il est donc temps pour nous de revenir sur cet épisode signé Mark Mylod.

Comme toujours, attention aux spoilers si vous n'avez pas vu cet épisode !

• Ce que nous avons pensé de l'épisode :

Si on pardonne volontiers aux premiers épisodes leurs lenteurs ou leurs lourdeurs, ce qui suivent sont toujours jugés plus sévèrement. Avec déjà quatre épisodes de Game of Thrones au compteur, le réalisateur se lance donc dans ce Stormborn avec une certaine confiance. Et il lui en fallait, puisque cet épisode allait être décisif pour convaincre le public, qui même après la sixième saison du show, n'est encore pas bien sûr du rythme choisi par HBO pour ces nouveaux épisodes. 
 
Pour le coup, j'imagine que ce second opus répondra à toutes les inquiétudes, tant il se montre généreux dans son final et pressé de nouer les différentes alliances pour aller au-devant d'affrontements verbaux et/ou militaires. Mais si le résultat est appréciable, les moyens utilisés manquent un peu de subtilité. Difficile d'en vouloir au réalisateur Mark Mylod pour autant, puisqu'il est dans un premier temps du moins pieds et poings liés. Condamné à filmer des scènes de briefing qui explicitent - une nouvelle fois - la stratégie que choisiront nos personnages, le metteur en scène n'a pas la marge de manœuvre pour nous surprendre, même s'il parvient à nous offrir quelques transitions et même des plans sympathiques, dont un permettant de saisir la puissance des balistes construites pour Cersei Lannister et les défenses de King's Landing.
 

 
Côté scénario, ce Stormborn se repose donc largement sur les facilités d'écriture développées par Game of Thrones ces dernières années, dont une tendance à bavarder stratégie sans trop de character development, mais simplement pour maintenir les spectateurs au courant. Une initiative louable, mais deux épisodes après le début de cette saison 7, on espère déjà que le fait militaire laissera place à des moments plus intimes. On pourrait d'ailleurs rajouter, à propos du développement des personnages, qu'ils ont tendance à se lancer leurs souffrances respectives au visage, dans un concours un peu médiocre.  Mais revenons à l'aspect stratégique des choses : prendre le temps de dérouler un briefing au spectateur pour mieux le faire voler en éclats plus tard et un procédé qui a fait ses preuves. Après tout, aucun plan ne résiste au contact de l'ennemi, et quand ce dernier se montre, la frustration de ne pas voir la stratégie être appliquée comme prévu est vite rattrapée par le plaisir offert par une grosse bagarre. Et c'est ainsi que Stormborn retombe sur ses pieds, en nous offrant une séquence des plus épiques, qu'on développera ci-dessous !

• Le moment fort :

En effet, l'attaque de ce bon Euron Greyjoy s'est montrée des plus violentes. D'un point de vue scénaristique, d'abord, puisque nous ne nous attendions pas forcément à voir le "cadeau" promis à Cersei dans l'épisode précédent être trouvé de sitôt. Et d'un point de vue martial, ensuite, puisque le fier représentant des Iron Islands ne s'est pas montré tendre avec les siens. Sa fureur était particulièrement cathartique, et les différents styles de combats mis en scène dans la séquence d'abordage ont apporté une variété bienvenue. Ajoutez à cela quelques points bonus pour la façon dont la série se débarrasse des Sand Snakes, qui zonaient depuis bien trop longtemps dans cet univers, et vous obtenez le moment fort de la semaine. Alternativement, l'instant tendre et tout en nuances entre Grey Worm et Missandei a bien failli voler la vedette à l'oncle de Theon Greyjoy.
 

• La réplique culte :

Varys nous avait déjà offert son lot de répliques cultes et idéales pour briller en société par le passé. Mais il récidive avec un trait d'esprit plus brillant que jamais cette semaine en s'adressant à notre chère Daenerys : "Incompetence should not be rewarded with blind loyalty" ("L'incompétence ne devrait pas être récompensée par une obéissance aveugle") dit-il à la reine en devenir. Une réplique qui remettra peut-être en perspective votre quotidien professionnel mais qui permet surtout aux scénaristes de pointer du doigt les erreurs du personnage d'Emilia Clarke, qui derrière son statut de fan favorite, cache quelques décisions un rien douteuses.

• Le meurtre le plus sanglant :

Une fois n'est pas coutume, celui-ci est tiré du moment fort de la semaine ! A croire que notre cher Euron Greyjoy était pressé de prendre le devant de la scène. Il faut dire que le bonhomme nous a offert un superbe finish move face à la première des Sand Snakes, qu'il finit par monter en l'air (littéralement) dans une folie meurtrière apparente. Quoi qu'on puisse penser de l'interprétation  de Pilou Asbaek, il faut donc avouer que le bonhomme s'est donné à fond pour rendre sa fureur du berserker crédible !
 

 
Voilà pour cette semaine ! A mardi prochain les amis et les amies. Et d'ici-là, n'oubliez pas à nous donner votre sentiment sur l'épisode, ci-dessous.
 

Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
HBO Game of Thrones Récap Récapitulatif Récap Fantasy Série TV
8 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité