Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Le scénario du jeu de Visceral pourrait se hisser au niveau des films Star Wars

3
ChroniquesLe 28 Jui
partager cet article

Annoncé il y a bien longtemps, l'arrivée de Visceral Games, les créateurs de Dead Space, dans une galaxie lointaine, très lointaine, avait fait beaucoup de bruit. Mais depuis, le projet Star Wars du studio, chapeauté par la scénariste Amy Henning (Uncharted) s'est fait très discret, en oubliant même de se montrer cette année à l'E3.

Ce qui n'empêche pas les petits oiseaux de Making Star Wars (et ceux d'autres sources glanées à droite à gauche) de nous rapporter, depuis quelques semaines déjà, de nombreuses rumeurs sur le jeu d'action-aventure et surtout sur son scénario, que nous voulions vous présenter dans ce joli récap' qui devrait augmenter votre hype pour ce projet surnommé Ragtag, à l'heure où les produits dérivés Star Wars s'avèrent un peu décevants. C'est parti.

L'importance d'Alderaan


 
En qualité de victime la plus spectaculaire de Star Wars, Alderaan est une planète qui tient une place très importante dans sa mythologie. Et cela risque d'être encore plus le cas à la sortie du jeu de Visceral, aussi connu sous le nom de code Ragtag.

En effet, la planète sera le monde natal de notre personnage principal, mais aussi le mcguffin de l'intrigue, se déroulant pourtant entre les épisodes IV et V de la saga. Comment est-ce possible ? Et bien sachez que plusieurs personnes risquent de s'affronter pour récolter les restes de la planète oblitérée par l'Étoile Noire.
 
Autour des débris de la planète se forme en fait un gaz qui serait d'une couleur violette. Une substance qui peut facilement être tournée en arme et qui intéresse donc beaucoup les clans de criminels de la Bordure Extérieure alors que l'Empire resserre sa poigne sur ces territoires suite à la destruction de sa station spatiale.

Seulement, les impériaux et notamment les membres de l'initiative Tarkin (les vilains scientifiques derrière l'Étoile Noire) s'intéressent eux aussi au gaz, qui peut être transformé en une puissante arme de destruction massive capable de pétrifier les créatures vivantes - façon Pompéi, disent les rumeurs - sans abîmer les installations et le matériel présent sur place. Une course pour les restes d'Alderaan risque donc de s'ouvrir. Et l'idée même de se servir des restes d'une planète détruite par l'Étoile Noire pour créer une autre arme de destruction massive est aussi perverse qu'alléchante, il faut bien le dire.

Dodger, apatride en quête de rédemption


 
Pour en rajouter une couche, le personnage principal du jeu de Visceral serait originaire d'Alderaan. D'après Making Star Wars, il est incarné par l'acteur Todd Stashwick (12 Monkeys, Gotham, Supernatural) qui est également l'un des scénaristes du jeu. Comme nous l'apprenait pour la première fois la mini-série Leia de Marvel, le personnage va ainsi se retrouver sur la liste des fameux survivants d'Alderaan après la destruction de l'Étoile Noire. Un document établi par l'Empire pour venger la perte de la station spatiale et de son équipage : dans une logique perverse, les impériaux veulent en effet tuer les natifs de cette planète pour en faire un exemple.
 
Surnommé Dodger, le personnage aurait évité (dodge en anglais) le service militaire impérial en quittant Alderaan à l'adolescence, avant d'être forcé à travailler dans les milieux criminels pour survivre. Il a donc évité la destruction de sa planète mais se retrouve hanté par son spectre lorsque son nom arrive sur la fameuse liste impériale. Un double dilemme va d'ailleurs frapper le personnage. Ne plus jamais entendre parler d'Alderaan ou tenter de récolter le précieux gaz formé par ses restes, et profiter de ce business en son nom ou celui de l'Alliance Rebelle. Dodger tiendrait en effet l'Alliance pour responsable du génocide d'Alderaan, mais les mouvements récents de l'Empire dans la bordure extérieure commenceraient à pousser les réseaux criminels dans les bras des rebelles. Une idée intéressante qui pourrait donner naissance à de nouveaux types de résistants, entre deux soldats, trois espions et six pilotes.
 
Notre rebelle en revenir sera ainsi testé (faudrait-il prévoir des choix moraux ?) plus d'une fois dans l'intrigue. Comme lorsque Jabba le Hutt, qui serait présent dans le jeu, lui offre un travail qui lui permettrait d'obtenir assez d'argent pour effacer son nom de la liste, au moment même où il apprend de quoi est capable l'arme recyclée des restes d'Alderaan. Autant de nœuds scénaristiques qui nous promettent une histoire assez complexe et passionnante. 
 
Mais l'aspect visuel des choses ne sera pas en reste puisque le personnage serait équipé d'un duo d'objets assez classe. Avec d'un côté, un fouet laser semblable à celui tiré par les gantelets de Sabine dans Star Wars Rebels, et de l'autre, un bon gros blaster, les deux pouvant être utilisés dans des combos très stylés, nous dit Making Star Wars, qui précise aussi que plusieurs variantes du fouet et du blaster sont à prévoir. Sous forme de DLC ? Ou était-ce simplement du concept art ? La source n'est pas très claire sur la question, mais le personnage s'annonce en tout cas très intrigant.

Robbie Mattox, la robophobe


 
D'autant qu'il ne vivra pas cette folle aventure seul puisque comme l'avait rappelé à de multiples reprises Amy Henning, qui supervise le titre, Star Wars est une franchise qui se vit toujours par le prisme d'un groupe. Et celui de Dodger sera justement rejoint par Robbie Mattox, une autre criminelle au passé trouble.

D'après Making Star Wars, la jeune femme, qui aurait une trentaine d'années, a grandi dans les bas-fonds de Coruscant, et notamment parmi les quartiers de 1313 (tiens donc) avant d'être recrutée par les gangs du clan criminel Wandering Star. Elle a donc de drôles de fréquentations, et surtout, ne supporte pas les droïdes. Terrifiée par l'artificiel en général, elle craint tous les robots qui croisent son chemin, ce qui risque de rendre ses relations avec un autre personnage du groupe, un droïde médical du nom de Doc, très complexes. Là encore, une jolie dynamique s'installe donc dans le titre de Visceral.
 
A noter d'ailleurs, les développeurs auraient peut-être choisi Natalie Morales pour incarner ce second personnage. Mais Making Star Wars explique que le studio s'est peut-être aussi inspiré de l'actrice pour modéliser une première version de l'héroïne. Il est donc possible que l'interprète aperçue dans Girls ou encore White Collar n'ait rien à voir avec ce projet, même si on la verrait bien dans le rôle. Et encore plus depuis qu'on sait que la jeune femme pourrait porter des tenues rappelant directement un mélange de notre chouchoue de Doctor Aphra et des commandos rebelles.
 
Cependant, l'héroïne ne sera pas un membre de l'Alliance, puisque le personnage de Dodger devrait la croiser en acceptant la mission confiée par Jabba the Hutt, qui leur demandera de capturer la fille d'un criminel très influent. A n'en pas douter, leurs destins risquent donc de se lier et Making Star Wars explique d'ailleurs que la relation entre les deux héros serait au cœur de l'intrigue et des dynamiques de ce nouveau titre.

En conclusion


 
Si on devait faire une confiance aveugle à Making Star Wars, source toujours plus crédible au regard de leaks récents, et estimer que rien ne bougera d'ici la sortie du titre sur nos consoles et PC, le projet Ragtag de Visceral semble étonnement complexe, dans le bon sens du terme. On savait que le temps de développement considérable derrière le jeu cachait quelque chose, mais on ne s'attendait pas à ce que ce soit une histoire aussi développée. En ce sens, le titre pourrait s'imposer comme un anti Battlefront, qui de son côté, met tout dans le spectacle et pas grand chose dans la réflexion - sans même parler de l'absence de solo dans le premier opus.

Reste à savoir ce que cette intrigue, ce groupe et les personnages qui le composent apporteront au gameplay. Personnellement, je suis le projet de Visceral de très près et les déclarations d'Amy Hanning, son architecte du point de vue du scénario, me mettent toujours l'eau à la bouche. D'après ses mots et les rumeurs évoquées ici, on peut ainsi s'attendre à des choix moraux, des personnages qui vont et viennent dans cette troupe de criminels - tous avec leur mécaniques de gameplay - et sans doute une approche très GTA V des missions, avec la capacité d'incarner tous ces vauriens, tout à tour ou peut-être simultanément en coop, qui sait ! Il serait en tous cas dommage de laisser des personnages au background aussi riche à l'intelligence artificielle du titre.
 
Mais ce qui m'intéresse peut-être le plus dans la promesse globale du titre de Visceral est l'aspect indépendant de tous ces personnages, ni rebelles ni impériaux, qui pourraient devoir ou vouloir faire un choix entre l'un ou l'autre, une idée très excitante. En attendant d'en savoir plus, on serait curieux de connaître votre avis sur le sujet.

Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Visceral Games Visceral Star Wars Rumeurs Amy Hanning Doug Chiang Amy Henning EA jeu-vidéo
3 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité