Actualités > Retour

Game of Thrones, S7E4 - le récap'

8
ReviewLe 08 Aou
partager cet article
8 /10
On a aimé
• La bataille de fin
• De nombreuses retrouvailles
• Quelques passages forts
On a moins aimé
• L'acting fait toujours défaut
• Des scènes décousues
• Une mise en scène parfois hasardeuse

Nouvelle semaine, nouvel épisode, nouveau récap'. Piraté avant même sa diffusion dimanche dernier sur HBO, le quatrième opus de la saison 7 de Game of Thrones est le premier à faire bondir les fans cette année. 

Et on comprend pourquoi, car l'épisode réalisé par Matt Shakman contient un maximum de scènes fortes, mais aussi des défauts à peine dissimulés, qu'il convient de ne pas oublier malgré les frissons provoqués par le troisième acte de cet épisode ! Voici donc un retour complet sur The Spoils of War.

 
Attention aux spoilers si vous n'êtes pas à jour sur Game of Thrones ! 

 

• Ce qu'on a pensé de l'épisode 

Fait amusant : cet épisode est le plus court de l'histoire de la série. Et pourtant, il donne l'impression d'être particulièrement dense. Il faut dire qu'outre la récompense qu'il offre à des fans impatients de découvrir les talents martiaux d'un dragon, ce Spoils of War nous propose déjà un certain nombre de retrouvailles. La rencontre entre Sansa et son frère Bran rentre en effet en action dans ce quatrième épisode, qui donne dans le foreshadowing avec le jeune personnage. Il faut dire qu'il est parfait pour les scénaristes désireux de teaser le futur de la série. Quelque part, ce quatrième épisode prépare donc plus que ses aînés l'avenir, tout en gardant un œil sur le passé, incarné par la dague que confie Littlefinger au jeune devin. 

Du côté du présent, l'intrigue n'est pas moins chargée et les retrouvailles sont plus imprtantes encore. On notera évidemment le retour d'Arya à Winterfell, qui augure un rassemblement en force des Stark, mais aussi une rencontre un peu plus tendue, entre Jon Snow et Theon Greyjoy, hélas un peu trop vite expédiée. Bref, l'épisode, malgré son faible temps d'écran, ne chôme pas. Et ça se ressent un peu, car quelque part, Game of Thrones cède ici à l'extrême inverse des habitudes établies par au moins cinq voire six saisons plutôt tranquilles en termes de rythme. Ici, plus le temps de niaiser, et si on ressent cela depuis quelques semaines déjà, notamment du côté des dialogues, un peu précipités, l'effet est à peine plus sensible dans cet épisode, qui aligne quand même un certain nombre de scènes How Convinient! et autres séquences totalement décousues du reste de l'épisode.
 

 
Wesh, bien ou bien ? 
 
On pense notamment à toutes le scènes de Jon Snow à Dragonstone : on pourrait croire que notre King in the North n'a pas de but, pas d'objectif, qu'il s'ennuie, tout simplement, et passe le temps à grands coups de monologues face à la mer avec le soleil (ou l'éclairage désastreux de cet épisode du moins) en plein dans la trogne. Et pendant ce temps là, Daenerys se balade dans son château terriblement vide et occupe ses journées en parlant de cul avec ses copines. J'exagère, mais le caractère incongru de certaines séquences et le jeu toujours aussi problématique d'Emilia Clarke et de Kit Harrigton donne une vraie étrangeté à ce quatrième épisode, qui a visiblement tout misé sur son dernier acte.
 
Et c'est là que réside finalement tout le paradoxe de cet opus, qui met plus que jamais en avant les défauts de cette septième saison, mais aussi ses qualités. A commencer par un budget et une accélération narrative assez impressionnants, qui nous permettent de découvrir, les yeux ébahis, une bataille aussi jouissive que celle des bâtards, si ce n'est plus. En effet, quelques éléments de mise en scène, notamment dans l'art de la guerre des Dothraki, sont assez bluffants et certains plans en imposent. On sent d'ailleurs que Mark Shakman adopte volontairement le point de vue de Jaime Lannister - il l'a depuis confirmé dans un making-of - pour mieux rendre le chaos mais aussi l'héroïsme de cette bataille qui pourrait presque rivaliser avec Hollywood. Bref, on espère que le show continuera sur cette lancée guerrière, si possible en corrigeant l'aspect patchwork de cet épisode, qui manque parfois de justesse.

• Le moment fort


 
Si cet épisode était riche en combats, l'un d'entre-eux n'était pas mortel, au sens propre du terme, mais bien au sens figuré. Je veux bien sûr parler de la rencontre entre Brienne de Tarth et Arya Stark, deux personnages qu'on avait hâte de voir se croiser et de voir croiser le fer. C'est désormais chose faite, dans un passage plutôt bien construit, qui monte en puissance et nous permet d'apprécier le talent respectif des deux plus grandes guerrières vivantes de Westeros. Désolé pour toi Daenerys, mais les dragons, c'est de la triche !

• La réplique culte


 
Bien évidemment, "chaos is a ladder" était un candidat sérieux cette semaine. Parce que la réplique est un joli foreshadowing qui nous annonce quelques moments forts d'ici la conclusion de cette septième saison, déjà, mais aussi parce que son retour dans la série a fait son petit effet au fan de Littlefinger que je suis. Mais techniquement, cette citation est culte depuis quelques années déjà, donc j'ai préféré choisir un autre dialogue de The Spoils of War. En l'occurrence, il est tiré de l'un des échanges entre Jon Snow et Daenerys, qui même mal joués, contiennent quelques vérités. En témoigne les mots de la mère des dragons : "Isn't their survival more important than your pride ?" (Leur survie n'est-elle pas plus importante que vote fierté ?) qui résument parfaitement le dilemme aux portes du for intérieur de Jon Snow.

• Le meurtre le plus sanglant


 
Décidément, cette catégorie porte mal son nom. Car le meurtre le plus sanglant de la semaine ne compte pas une seule goutte d'hémoglobine, puisqu'il s'agit de l'assassinat d'un peloton de soldats Lannister par le dragon de notre chère Daenerys. Vous allez me dire, quel peloton ? Et effectivement, il y avait du choix dans cette bataille plutôt très bien réalisée, mais je crois que l'assaut qui m'a le plus marqué est celui qui marque la disparition de quelques guerriers en armure, transformés en cendres en seulement quelques secondes. Une violence assez troublante qui rappelle les pauvres victimes de Pompéi, et qui permet au show d'établir une échelle de puissance pour les lézards ailés de Game of Thrones, qu'on a déjà hâte de retrouver la semaine prochaine.
 
D'ici-là, n'oubliez pas de nous donner votre avis sur le quatrième épisode cette septième saison ci-dessous !

Publicité

Podcast 56
Le 13 Aou
7

Wookie Leaks #22 : les séries Clone Wars

Il est de retour ! Après (presque) deux mois d'absence, votre podcast spécialement consacré à Star Wars revient avec un vingt-deuxième numéro, qui...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Récapitulatif Récap Game of Thrones Fantasy Série TV HBO
8 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité