Actualités > Retour

Les images pour Kylo, les mots pour Rey : une analyse du trailer de Star Wars : Les Derniers Jedi

14
ChroniquesLe 10 Oct
partager cet article

Dans la nuit d'hier, on découvrait en direct le nouveau et dernier trailer de Star Wars : Les Derniers Jedi. Comme à notre habitude, nous vous proposons donc une petite analyse de cette bande-annonce pour essayer d'y voir un peu plus clair, et de dresser quelques théories sur le film tant attendu de Rian Johnson.

D'autant que dans le cas présent, le trailer se prête parfaitement à l'exercice, puisqu'il est plein à craquer de fausses pistes et de détails intéressants. Comme si le réalisateur voulait justement jouer avec nous, et que les plans compilés dans la bande-annonce nous incitaient à les décortiquer !
 
On se fera pas prier par Rian Johnson une minute de plus, donc.

L'échelle de puissance

Pour cette analyse, j'ai choisi d'éviter le plan par plan ou de recomposer la bande-annonce dans un semblant d'ordre chronologique, ce que je ferai tout de même à la fin de ce papier pour ceux que ça intéresse, en évitant ainsi de spoiler les autres. Car ce qui me frappe en tout premier lieu dans ce trailer, c'est l'échelle de puissance qui est établie.
 
 
On le dit depuis 2015 mais le sens du titre de The Force Awakens, ou (presque) littéralement, la Force se réveille ne se révélera peut-être que cette année à la sortie des Derniers Jedi, dont le trailer est chargé de références au concept de puissance, qu'il concerne Kylo ou Rey. La bande-annonce s'ouvre sur une tirade de Snoke visiblement fasciné par ce potentiel, par exemple, et Luke rappelle sa dangerosité en expliquant à la Rey que ses pouvoirs ne lui rappellent que trop bien ceux d'un certain Ben Solo
 
A mon sens, le trailer établit donc une idée centrale : celle de l'éveil d'une nouvelle génération de praticiens de la Force, qui peu importe leur alignement vis à vis d'elle, sont à mille lieues des capacités de leurs aînés. D'où le titre Les Dernier Jedi, qui symbolise l'échec de Luke et l'effacement de sa génération face aux jeunots que sont Kylo et Rey. Vous l'aurez compris, j'ai hâte de voir cette puissance éclater au grand jour.

Kylo sort de l'ombre de Vador

Rian Johnson nous le promettait dès le premier trailer en nous dévoilant une image du casque brisé de Kylo Ren - même si j'en vois encore soutenir que c'est le casque de Vador dans le fond - le personnage d'Adam Driver va sortir de l'ombre de Dark Vador. Oubliez le fanboy émo, dites bonjour à un guerrier d'un nouveau genre.
 

 
L'évolution de Kylo Ren se ressent réellement dans ce trailer. Mais la bande-annonce nous montre que malgré l'affirmation de sa propre identité, symbolisée par l'absence d'un masque qui le protégeait autrefois du rapprochement avec ses parents, Kylo Ren a encore des doutes. De quel côté lorgnera le personnage ? Affaire à suivre, mais le développement conflictuel de son arc narratif est assurément l'unes des raisons d'attendre Les Derniers Jedi.

La main tendue 

Beaucoup crient encore aux spoilers. Les fans de Reylo jubilent. Ceux qui avaient parié sur une Dark Rey sont jouasses. Et pourtant, les deux derniers plans de la bande-annonce ne sont qu'un montage astucieux, qui entend nous faire croire que Kylo Ren tend sa main à Rey. Seulement, on remarque très vite que les plans n'ont rien à voir entre eux. Kylo baigne en effet dans une lumière rouge et incendiaire, quand Rey est placée dans un soleil plus doux, celui qui se lève ou se couche sur Ahch-To, par exemple. On remarquera d'ailleurs que l'héroïne porte encore le costume qu'elle avait à la fin du Réveil de la Force. Elle a même encore son sac en bandoulière. Là où Kylo a visiblement cicatrisé. Bref, ni le décor, ni l'époque ne correspondent.
 

 
Maintenant, la question demeurre. Est-ce que Rian Johnson veut nous suggérer l'idée d'une alliance entre Rey et Kylo ? De deux destins qui se renversent, avec une Rey marchant vers le côté obscur et un Kylo sur la voie de la rédemption ? Les hypothèses sont archi-nombreuses. Personnellement je me demande s'il ne faut pas prendre la question "à qui Kylo tend sa main ?" à l'envers et savoir à qui il pourrait éventuellement la donner. Sa mère dans un geste de pardon ? Après tout, j'imagine que Ben aura du mal à tuer Leia d'emblée, ou qu'elle pourrait survivre. Mais ce n'est là que mon avis.

Les mots concernent Rey, les images, Kylo

Là où je trouve le trailer particulièrement bien monté, c'est que les premiers visionnages nous laissent à penser que Kylo Ren est le centre de la bande-annonce. Après tout, Ben Solo est partout dans les images qui ouvrent la vidéo, et associées à la voix de Snoke, ces images nous donnent l'impression que c'est bien de sa puissance et de sa destinée dont il est question. 
 

 
Mais encore une fois, Rian Johnson joue avec nous, et il faut accepter de séparer les mots des images pour les remettre dans leur contexte. Toute la voix off de Snoke concerne Rey. Elle ne ne concerne en fait jamais Kylo, et la tirade du début du trailer est en fait la ligne de dialogue qu'Andy Serkis doit réciter avant de demander à Rey d'accomplir sa destinée, alors qu'il la retient visiblement prisonnière de son emprise, en témoigne sa main tendue dans les deux plans le mettant en scène. 
 
C'est peut-être la plus grosse révélation de la bande-annonce, d'ailleurs : Snoke va rencontrer Rey, et il convoite sa puissance. Qui est-elle pour lui ? Un outil ? Une nouvelle apprentie potentielle ? Les paris sont ouverts.

A qui parle Kylo ?

Puisque nous sommes sur les mots, revenons sur ceux de Kylo. Là encore, en regardant la bande-annonce une première fois, on peut penser que le personnage se parle à lui-même. Mais puisqu'il finit par tendre la main à un personnage inconnu à la fin du trailer, j'imagine que la tirade pourrait être adressée à ce moment là, et à quelqu'un d'extérieur. D'autant que lorsque Kylo se parle à lui-même, c'est plutôt devant le casque de son grand-père, qu'il semble vouloir mettre de côté, au moins pour cet épisode, comme nous venons de le voir.
 

 
Bien sur, l'option monologue reste crédible, mais il est intéressant de se dire que Ben Solo pourrait par exemple demander à Luke d'enterrer son passé. Après tout, c'est lui qui dispose du passé le plus trouble. Faut-il s'attendre à un pardon entre la maître et l'élève ? Je trouve l'idée intéressante, mais ce n'est jamais que l'une des nombreuses options possible.

Où est le temple Jedi ?

Transition toute trouvée vers une autre question qui m'est venue au visionnage de la bande-annonce : où se situe le fameux temple Jedi dont Luke semble s'échapper ? Visiblement, la scène, déjà aperçue dans le premier trailer, est un flashback. Mais ça ne nous en dit pas beaucoup sur sa localisation. Maintenant, je n'avais pas remarqué le décor végétal l'entourant au mois d'avril dernier.
 

 
Spontanément, on pourrait penser à Ahch-To mais ça n'aurait pas de sens. Ben a été formé dans ce temple et n'aurait pas hésité à fouiller la planète s'il se trouvait sur celle-ci, afin de retrouver son ancien maître dans le cadre du septième Star Wars. Toutes les options sont donc ouvertes, mais j'imagine que cette séquence sera l'un des moments forts du film.

Crait et la narration non-linéaire 

Deux grandes batailles se cachent dans le trailer. La première est spatiale. Et il semblerait qu'elle ouvre le film, puisqu'elle se passe au dessus de D'qar, la base des Résistants dans Le Réveil de la Force. Il serait logique de voir le First Order contre-attaquer juste après la destruction de Starkiller. A ceux qui estiment que la bataille de Crait ouvre le film comme celle de Hoth ouvrait l'Empire Contre-Attaque, je précise donc que cette empoignade au sol, impliquant bien des marcheurs impériaux, devrait plutôt se situer en fin de film, en toute logique. 
 

 
D'autant que Crait est, au sein de l'univers Star Wars, une ancienne base abandonnée par l'Alliance Rebelle. Après avoir fui D'qar, je vois donc bien les Résistants trouver refuge dans la planète de sel, visiblement dotée d'une flore (des crystaux) et d'une faune (les loups ou renards kyber, comme on les surnomme) bien particulières.
 
Mais avant, après, au début, à la fin, tout ça importe finalement peu chez Rian Johnson, que je considère comme un réalisateur expert en temporalité. Je ne serais donc pas étonné de découvrir le premier Star Wars non-linéaire le 13 décembre prochain. On pourrait alors ouvrir sur Crait. Revenir dans le passé. Reprendre sur le présent. S'attarder à nouveau sur l'entraînement de Rey, etc. Un bon moyen pour Rian Johnson de remporter le challenge qu'il s'est fixé en refusant l'ellipse habituelle entre deux films Star Wars.
 
Et vous, qu'avez-vous pensé de ce trailer ? Comment analysez-vous ses images ? Dites-le nous ci-dessous !

Publicité

Podcast 60
Le 06 Oct
6

Podcast #32 : Blade Runner 2049

Toujours pressés de remplir les cases de notre semaine spéciale Blade Runner, nous sommes allés voir Blade Runner 2049 le plus tôt possible afin de...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Analyse Star Wars : Les Derniers Jedi Star Wars Star Wars The Last Jedi Analyse Star Wars : The Last Jedi Trailer Rian Johnson
14 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité