Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Stranger Things, S2E6 - le récap'

3
ReviewLe 01 Nov
partager cet article
6 /10
On a aimé
• Steve & Dustin
• Le jeu de Noah Schapp
On a moins aimé
• C'est bien devenu débile

Alors que combattre des monstres semble être devenu une activité normale à Hawkins, cet épisode se partage entre humour et horreur.

Ce n’est malheureusement pas Will qui va avoir l’occasion de rire, alors que les actions contre le Shadow Monster le mettent en péril.

Ce qu'on a pensé de l'épisode

Ainsi l’attaque contre les cavités creusées par les monstres de l’Upside-Down blesse Will lui-même, alors qu’il agit en tant qu’espion contre ses propres ennemis. Le temps est compté, et personne ne semble savoir quoi faire. C’est notamment le moment pour Bob de briller, et pour nous d’être surpris à voir que le complot gouvernemental n’a  pas qu’un mauvais fond, et que le Docteur Owens (Paul Reiser) peut être un allié d’importance.

Mais alors que les adultes sont enfermés dans un remake d’Aliens saupoudré de possession démoniaque, les ado sont sur le terrain pour nous faire marrer. D’abord,Steve et Dustin, qui continuent leur team-up à base de batte de base-ball cloutée et de laque pour les cheveux. La principale critique qu’on peut faire à cette saison, c’est qu’elle joue la facilité en reprenant les formules qui ont fonctionné pendant la saison une. Des fois ça ne marche pas, mais des fois, comme ici, on se laisse prendre au jeu.


Un autre aspect de la première saison était le rapprochement de Nancy et Jonathan, qui sont forcés ici de reprendre le même chemin sous fond de comédie conspirationniste un peu étrange, mais pourquoi pas ? Le tout est élevé par le loufoque Murray (Brett Gelman), over-the-top mais pour le moment ça marche.

On  tout de même le sentiment que cette saison a été posée sur des rails sans se poser la question à aucun moment de changer de direction. Peut-être que se poser un peu plus pour y penser aurait été une bonne idée, mais c’est difficile quand on doit jouer sur la hype d’adolescents qui vont vite grandir.

Le moment fort

Sobrement intitulé « The Spy » (l’espion), l’épisode laissait penser que nous allions croiser un personnage jouant double jeu, connu ou non. Mais le twist de l’épisode est que Will est lui-même un espion, alors que le Shadow Monster le contrôle, et joue contre sa propre équipe. En conséquence, il est responsable de l’envoi vers la mort de nombreux soldats, pris au piège en territoire ennemi, alors qu’une armée de frères et sœurs de Dart vient les décimer.

La série prend une tournure très Aliens en multipliant le nombre de monstres, et en plaçant un traitre dans l’équipe. Cependant, si les menaces se multiplient et que le statu quo change en faisant de Will l’un d’eux, cette multiplication des ennemis a tendance à diminuer la menace de chacun d’eux, et on s’attend à tout moment à les voir mourir à la pelle.


La réplique culte

Puisque cette saison semble pas mal guidée par la volonté de lancer du fan-service à la pelle, ces deux derniers épisodes ont mené à un team-up d’excellence entre Dustin (Gaten Matarazzo) et Steve (Joe Keery). L’occasion de discuter traitements capillaires et déboires amoureux, et de voir Steve donner ses conseils à Dustin pour draguer.

Des conseils qu’il imagine peu de temps après mis en application quand les deux compères sont joints par Lucas et Max. « Why are you winking, Steve? » (« Pourquoi ce clin d’œil, Steve ? »).


Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Stranger Things Netflix Récap
3 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité