Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
Actualités > Retour

Le cas complexe des nouveaux films Matrix

2
ChroniquesLe 06 Nov
partager cet article

Des mauvaises nouvelles, Hollywood nous en apporte tous les jours. Mais dans mes souvenirs les plus récents, j'ai du mal à trouver une news accueillie avec moins d'enthousiasme que l'arrivée de nouveaux films Matrix. Pourquoi une telle levée de boucliers ? Et pourquoi pourrait-il être intéressant de se brancher une seconde fois dans l'univers de Matrix ? Voilà deux questions qui m'incitent à prendre mon clavier aujourd'hui.

Ces deux questions donc, mais aussi le caractère complexe du sujet. D'autant plus complexe que la saga Matrix compte déjà deux suites plutôt mal-aimées. Certes, la qualité de Matrix Reloaded et de Matrix Revolutions se discute. Mais pour les besoins de ce papier, je partirai de l'avis que je rencontre souvent en causant films avec d'autres cinéphiles, en lisant des médias spécialisés ou encore en écoutant des podcasts : les deux suites de Matrix ne sont pas à la hauteur de l'original.
 
Mais vous allez me dire, quel est le rapport avec l'arrivée de nouveaux films Matrix ? Techniquement, et au-delà du nom Matrix bien sûr, il n'y en a pas. Du moins, pas que je puisse prouver devant vos yeux ébahis. Simplement, j'ai l'impression que Hollywood est un monstre assez têtu. Et encore plus têtu quand il n'arrive pas à faire de son dernier produit à la mode le carton dont il rêvait. Prenons l'exemple de la saga Terminator, qui ne veut pas mourir. En effet, après pas moins de trois suites ratées, Hollywood tentera une nouvelle fois de ramener la franchise à la vie en 2019.
 

 
A croire que s'il y a le moindre défaut dans une saga, aussi sacrée soit-elle, Hollywood s'en servira comme une excuse pour légitimer son geste et tenter de produire une nouvelle générations de films. Et si ce lien de cause à effet n'est pas toujours vrai, il pourrait simplement venir de l’obsession des studios pour les noms déjà établis à l'heure des univers partagés. Mais j'ai tout de même l'impression qu'Hollywood aime pouvoir compter sur l'excuse de la "réparation" avant d'annoncer de nouveaux films. Du style : oui, on va toucher à votre franchise préférée, mais rassurez-vous, on en profitera pour corriger les erreurs du passé.

Mais mettons un peu l'avarice d'Hollywood de côté pour rentrer dans le détail. Quoi qu'on en pense, et même si on peut facilement prêter de mauvaises intentions à Warner Bros lorsque le  studio annonce de nouveaux films Matrix, il faut bien reconnaître que l'univers imaginé par les sœurs Wachowski est propice au reboot. Quelque part, il lui est même favorable. Après tout, Neo n'est pas le premier élu et la guerre entre l'humanité et les machines semble être conçue pour se répéter infiniment. C'est sans doute trop cérébral pour le Hollywood de 2017 - encore que, j'essaie de garder espoir -  mais je trouve que ces deux caractéristiques pourraient faire office de fondations pour une bonne histoire.
 
Ajoutez à cela la présence d'extensions plutôt pertinentes de l'univers de base, et vous pouvez sans doute comprendre pourquoi Warner Bros tente tout de même le diable. Les neuf courts-métrages animés du génial Animatrix le montrent bien : il y a d'autres histoires à raconter dans l'univers imaginé par les Wachowski. Et ça n'a rien de surprenant, puisque les deux sœurs s'étaient inspirées des univers de comic books pour imaginer le leur. Résultat, Matrix n'a rien à leur envier en termes de densité ou de potentiel ludique. En parlant de ludique, des jeux comme Enter the Matrix et dans une moindre mesure Path of Neo sont eux aussi des témoins du potentiel de l'univers Matrix.
 

 
De plus, Matrix est aussi associé à une innovation cinématographique bien connue : le Bullet Time. Depuis sur-utilisée, la technique pourrait trouver un successeur avec l'apparition de nouveaux films Matrix, qui dans un monde bien fait, auraient le devoir d'arriver avec de nouvelles idées narratives, mais aussi de nouveaux moyens techniques. Un peu à la manière de la franchise Avatar, qui a au moins le bon goût de lier technologie et narration. 
 
Mais même sans un dépassement technique, Matrix aurait bien des sujets à s'approprier. La philosophie derrière la franchise et les analogies mises en place par les sœurs Wachowski sont plus que jamais pertinentes, et les actualiser à la lumière d'un monde ultra-connecté est un challenge à même de pousser n'importe quel scénariste vers son meilleur, si on ose voir le verre à moitié plein.
 

 
On en vient alors à l'enjeu numéro un derrière l'annonce de nouveaux films Matrix : l'équipe créative en charge du projet. Et en se contentant d'envoyer le spécialiste des films de super-héros Zak Penn seul au front, Warner Bros envoie un message timide. Quitte à se reconnecter à la Matrice, autant y aller un grand coup, avec des auteurs ou réalisateurs prêts à s'emparer du mythe sans le dénaturer. En l'état, les décisions du studio ont tout du pschit qui s'échappe de la bouteille de soda d'un type qui n'ose déranger personne dans les salles de cinéma. Assez bruyant pour être entendu, assez discret pour être inoffensif. Or, prolonger une œuvre aussi incroyable que Matrix ne devrait jamais être un acte aussi nonchalant.

Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Matrix Enter The Matrix The Matrix NEO Zak Penn
2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité