Actualités > Retour

Star Trek Discovery : le récap du neuvième épisode

10
ReviewLe 14 Nov
partager cet article
7 /10
On a aimé
• Le dilemme du Discovery
• De l'émotion et du spectacle
• Le trauma de Tyler exploré
On a moins aimé
• Des explications confuses
• L'arc des Klingons, brouillon
• La réalisation hasardeuse

Nouvelle semaine, nouveau Star Trek, et donc nouveau récap' ! Le dernier avant une pause hivernale bien méritée d'ailleurs, puisque Discovery partira faire le plein pendant quelques semaines pour ne revenir qu'en janvier prochain sur Netflix. 

Mais la trêve nous offre l'occasion de revenir dans le détail sur ce neuvième épisode en forme de mid-season finale, comme on le dit aux Etats-Unis. Et pour le coup, ce nouvel opus s'avère assez dense, donc attention aux divulgâcheurs qui se cachent dans ce papier.

Ce qu'on a pensé de l'épisode

Réalisé par Chris Byrne, Into the Forest I Go conclut donc le premier chapitre de Star Trek : Discovery. Et on le ressent notamment en constatant l'évolution du personnage de Michael Burnham. Un peu en retrait lors des derniers épisodes du show, l'héroïne semble boucler la boucle en vengeant son mentor et en goûtant de nouveau au bonheur. Pour combien de temps ? C'est toute la question mais on espère que cette nouvelle situation permettra à l'actrice Sonequa Martin-Green de jouer sur le côté humain, et non vulcain, de son personnage.
 

 
Les autres membres d'équipage du Discovery s'offrent eux aussi des conclusions, plus ou moins satisfaisantes mais toujours fortes en promesses. On pense notamment au capitaine Gabriel Lorca, toujours plus ambivalent. Dans l'ensemble donc, ce neuvième épisode remplit bien son rôle de mid-season finale. Mais hélas, il ne fait pas grand chose d'autre.
 
Cela dit, l'épisode a au moins le mérite d'être un peu plus spectaculaire que ses aînés, et met en scène une bataille spatiale, une mission de sauvetage et un duel. Un copieux menu pour signaler aux spectateurs la fin imminente du premier arc de Discovery. Par ailleurs, Chris Byrne se montre assez inspiré dans la gestion des émotions. L'utilisation de la musique et certains passages plutôt bien foutus amènent en effet de belles réactions chez le spectateur - en tous cas, de mon côté, cet épisode est l'un des rares à m'avoir touché.
 

 
En se concentrant sur les émotions et le spectacle - pas toujours bien mis en scène cela dit - Byrne retombe hélas dans les travers désormais bien connus de Discovery, à commencer par un manque d'attention aux détails. L'exemple du plan de Lorca et Stamets le montre bien, et je n'ai personnellement toujours pas compris comment les deux hommes, à l'aide de Burnham et Tyler, ont réussi à parer le système d'invisibilité des vaisseaux Klingons. Et puisqu'on parle des extraterrestres, leur parcours au sein de la série me semble lui aussi de plus en plus confus.
 
En somme, pour son mid-season finale, Star Trek Discovery se montre fidèle à elle-même. La série propose ici quelques moments de bravoure, explore de bonnes idées - comme l'impact du trauma de Tyler - et se laisse apprécier dans les grandes lignes. Mais après tout, on dit que le diable se cache dans les détails, et plus on les regarde, plus on remarque les nombreuses failles du show, qui risque bien de s'écrouler malgré une saison 2 déjà renouvelée.

Le moment fort 

Comme nous le disions, ce neuvième épisode était assez riche en émotions, qu'elles soient guerrières ou plus tendres. J'ai toutefois choisi la seconde catégorie pour cette semaine puisque le couple formé par Paul Stamets et le docteur Hugh Culber s'est enfin embrassé à l'écran. Ce n'est pas la première fois que les personnages LGBT apparaissent dans la saga Star Trek mais après les promesses de Bryan Fuller sur l'aspect progressiste du show, ce moment était important à plus d'un titre.
 

 
Pour la résonnance sociale du geste mais aussi pour l'arc narratif des deux personnages donc, qui à ce moment là, vibre tout particulièrement. Il faut dire que la musique et l'ampleur du sacrifice de Stamets, plutôt bien mis en scène, étaient tellement insistantes qu'on ne pouvait pas s'empêcher de ressentir quelque chose pour le pauvre scientifique et son compagnon.

La réplique culte

Autre moment chouette de l'épisode, la discussion entre Stamets et Lorca est aussi riche en promesses qu'en lignes de dialogues plutôt classes, à commencer par : "you've opened a door to a whole new era of exploration" (vous avez ouvert la porte à une nouvelle ère d'exploration). L'ensemble sonne bien et nous laisse rêveurs quand aux possibilités offertes à Discovery.
 
Non contente d'explorer les confins de l'espace, la série pourrait en effet aller explorer des univers parallèles ou même se frotter aux voyages dans le temps. Une marge de manœuvre qu'on espère voir utilisée dans les semaines à venir. Et à en croire le dernier plan de ce mid-season finale, nous sommes bien partis pour.
 

 
Voilà tout pour cette semaine, et cette année d'ailleurs. D'ici la reprise de Discovery avec une nouvelle partie de saison, on récolte votre avis sur l'évolution de la série et sur nos récaps' ci-dessous.

Publicité

Podcast 65
Le 13 Nov
1

Podcast #35 : rencontre avec 3 éditeurs...

Depuis le dernier salon du livre, plusieurs éditeurs du milieu de la littérature dite "de l'imaginaire" se sont rassemblés pour mesurer la...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Star Trek Star Trek Discovery Star Trek : Discovery Récap CBS CBS All Access
10 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité