Actualités > Retour

Les éditions Leha seront l'éditeur de la saga de fantasy culte Le Livre Malazéen des Glorieux Défunts

0
NewsLe 14 Dec
partager cet article

Nous vous parlions depuis quelques semaines de la rumeur liée à la ressortie possible en France du cycle de fantasy Le Livre Malazéen des Glorieux Défunts. L'annonce de la présence de son auteur Steven Erikson à l'occasion du festival des Imaginales 2018 laissait peu de place aux doutes. C'est au cours d'une interview accordée au site Elbakin que Jean-Philippe Mocci, directeur éditorial des éditions Leha, a enfin annoncé la bonne nouvelle : ils seront les prochains éditeurs de cette œuvre culte.

Cette fresque gigantesque qui s'étale sur dix tomes, traduite en vingt et une langues et vendue à plus de 3,5 millions d'exemplaires, n'a malheureusement jamais réussi à s'imposer en France, en dépit d'une première publication par deux éditeurs successifs.

Pourtant cette série possède tout pour ravir les fans de fantasy épique. Fruit d'une trame narrative solidement ficelé, l'histoire mêle avec adresse des éléments de légendes moyenâgeuses à un substrat de mythologie gréco-romaine.

Pour se convaincre de la puissance de ces romans, voici le synopsis du premier tome (tiré d'une précédente édition) : 

"Le mécontentement gronde dans le vaste Empire malazéen ; des décennies de guerres interminables, de purges, de querelles intestines et de heurts avec Anomander Rake – le seigneur de Lunerre – et ses mystérieux Tiste Andii ont fini par saigner à blanc les innombrables États vassaux qui le constituent. Même les légions impériales, depuis longtemps rodées aux effusions de sang, aspirent à quelque répit. 

L'autorité de l'impératrice Laseen demeure pourtant absolue, garantie par les redoutables assassins de la Griffe. Aux yeux du sergent Whiskeyjack et de son escouade désabusée de Brûleurs de Ponts, ainsi qu’à ceux de Tattersail, unique magicienne survivante de la Deuxième Armée, la fin du siège de Pale aurait dû permettre de panser les blessés et de pleurer les nombreux morts. Mais l'impératrice en a décidé autrement, car Daurujhistan, la dernière des Cités Libres de Genabackis, reste encore invaincue…" 

Les éditions Leha ont donc décidé de faire fi des rendez-vous manqués entre cette série et le public francophone. Elle proposera de découvrir le premier roman, Les Jardins de la Lune, en mai 2018. Les neuf romans suivants sortiront ensuite à raison de deux volumes par an, afin de contenter les lecteurs les plus impatients. La traduction a été confiée à Emmanuel Chastellière et Nicolas Merrien. Les couvertures, quant à elles, seront l'œuvre Marc Simonetti. L'illustrateur est bien connu des amateurs de fantasy, il est à l'origine de nombreuses couvertures iconiques, notamment celle du Nom du Vent publié chez Bragelonne ou des illustrations qui ornent les éditions poche des Annales du Disque-Monde.

Nous prédisions que 2018 s'annonçait comme une année excitante dans le domaine de la littérature, voilà un événement qui nous confirme cette intuition. Souhaitons bonne chance à l'éditeur pour cette entreprise titanesque. Nous pouvons vous assurer que nous suivrons cette aventure de près, sur Syfantasy

Crédit image : Michael Kormarck

 


Publicité

Podcast 68
Le 04 Jan
3

Wookie Leaks #27 : Le débat de la nation Porg sur...

Chose promise, chose due. On vous avait parlé de trois Wookie Leaks autour de Star Wars : Les Derniers Jedi, et nous avons tenu parole. Après une...


Articles liés

auteurs & mots-clés
Le Livre malazéen des glorieux défunts Steven Erikson Leha Éditions Leha Imaginales Littérature Fantasy
0 commentaire Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité