Home News Critiques Dossiers Evenements Chroniques Bandes annonces Podcasts TV
ConnexionInscription
partager cet article
6 /10
On a aimé
• Un épisode dynamique
• De bons thèmes levés...
On a moins aimé
• ... mais trop vite mis de côté
• Tout est trop rapide

Après la conclusion de My Struggle III à l’intrigue lancée en saison 10, X-Files revenait jeudi dernier à ses intrigues bouclées classiques. Ou presque.

Scénariste et réalisateur phare de X-Files, Glen Morganrevient ici avec une histoire qui mêle mythologie et "Monstre de la Semaine", mais tient surtout par ses renvois nostalgiques à l’histoire de la série.

Ce qu'on a pensé de l'épisode

Loin des trépidations de la semaine précédente, Mulder et Scully trainent tranquillement sur leur canapé quand l’action les rattrape. D’abord par un étrange message sur le téléphone de Mulder, venant de Richard Langly, l’un des Lone Gunmen morts une quinzaine d’années auparavant. Ensuite, et très rapidement, par l’irruption d’hommes armés dans la demeure du couple. Très rapidement remplacés - lorsque Mulder et Scully  en viennent à bout - par un autre groupe armé, au commandement russe.


Vous l’aurez compris, les célèbres agents du FBI n’ont pas trop le temps de respirer pendant cet épisode, qui alterne en continu entre action et scènes faites pour avancer une intrigue sur l’étrange retour de Langly. L’occasion pour la série de se replonger dans une thématique explorée il y a une vingtaine d’années : la survie de la conscience humaine à travers l’intelligence artificielle. Une idée qui peut paraître salvatrice dans un monde qui s’imagine condamné, mais qui se présente comme un paradis pourri de l’intérieur.

On se trouve une nouvelle fois clairement face à l’un des effets néfastes d’une saison courte, à l’instar de la saison 10, avec une intrigue qui semble compressée pour tenir dans un épisode. Car au-delà de l’intrigue principale, Glen Morgan ouvre de nombreuses portes pour la suite, mais qui mériteraient qu’on s’y attarde plus. Le statut de fugitif de Mulder et Scully, au sein d’une agence à laquelle ils ne font plus confiance. La « libération » des affaires non classées aux yeux potentiels du monde, et tout le message que ça implique concernant la liberté d’information face à son contrôle. L’avènement des milices d’intérêts privés à la place d’agence à l’intérêt public.

Et tout cela, sans même mentionner les signes du pied faits à la mythologie de la série. Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, le show ne tombe pas dans la facilité du « personne n’est vraiment mort », mais elle tombe dans celle des raccourcis pour lier des choses qui ne le sont pas forcément, au risque d’être anachroniques dans la mythologie même de la série.

Dans l’ensemble, l’épisode reste cependant sympathique mais pas inoubliable, ce qui est dommage quand on espère bien mieux d’une saison événement.


Le moment fort

Attention spoiler : le moment fort de l’épisode se base sur le sort de Richard Langly. Lui qui a donc participé à une expérience pour survivre après sa mort sous forme numérique s’est finalement rendu compte que le paradis qu’il imaginait se rapproche plus de l’enfer intellectuel, et un enfer auquel il est attaché éternellement. Mais le réel moment fort n’est pas cette révélation, mais celle de la fin de l’épisode qui nous montre que la mission de Mulder et Scully pour libérer leur ami en mettant fin à la simulation a échoué, à cause des sauvegardes de serveurs. L’occasion pour Chris Carter et Glen Morgan de nous rappeler la triste réalité du monde numérique : toutes nos erreurs y vivent pour l’éternité, et il est trop tard pour revenir en arrière.

La réplique culte

La saison dernière nous avait offert « That’s how I like my Mulder », de la part de notre rousse préférée. Cette fois c’est le Martien qui s’étonne toujours, après plus de vingt ans, des connaissances de sa partenaire. « Who needs Google when you have a Scully » (« Qui a besoin de Google quand on a une Scully ? »). Et ce alors que, tels des Benjamin Gates des années 2010, le duo parcoure le cimetière d’Arlington à la recherche de la vérité sur le retour de Langly, et doit résoudre des énigmes posthumes laissées par les Bandits Solitaires. A quand la nouvelle Alexa remplacée par la personnalité de Dana Scully ?


Publicité

Podcast 72
Le 15 Mar
7

Wookie Leaks #30 : Star Wars Rebels

Chose promise, chose due ! En moins de quinze jours, deux épisodes de Wookie Leaks, notre podcast spécialement dédié à Star Wars ! Et après un opus...


Articles liés

auteurs & mots-clés
X-Files FOX Chris Carter Récap
2 commentaires Vous devez être connecté pour participer
connexion
Valider
inscription rapide C'est parti !
inscription standard C'est parti !
Publicité